Google bientôt visé par une enquête anti-monopole aux Etats-Unis ?

Google pourrait être visé par une enquête de la justice américaine. Crédit : Christin Hume/Unsplash

Le géant d’internet de nouveau dans l’œil du cyclone. Selon le Wall Street Journal, Google pourrait bientôt être au cœur d’une enquête anti-monopole aux Etats-Unis. Déjà visée en Europe et plusieurs fois condamné à payer des amendes pour des pratiques anticoncurrentielles, la firme est également la cible d’appels au démantèlement aux États-Unis.

L’enquête, voulue par la justice américaine, porterait sur les pratiques commerciales de Google ainsi que son moteur de recherche pour déterminer s’il abuse de sa position dominante, en donnant notamment la priorité à ses propres services dans les recherches en ligne. Si la procédure était confirmée, il s’agirait de la première enquête d’ampleur menée au niveau fédéral depuis l’émergence des géants de la Tech dans les années 2000. L’enquête lancée en 2013 contre Google avait été conduite par le gendarme de la concurrence américain, la Federal Trade Commission (FTC) et non par le ministère de la justice lui-même. Elle s’était conclue par un simple avertissement.

Des géants de plus en plus contestés

Les Échos rappellent que l’ouverture de cette enquête pourrait intervenir à un moment particulièrement sensible pour les géants de la Tech, mis en cause pour leur rôle supposé de déstabilisation dans la campagne présidentielle américaine de 2016. De plus en plus de voix s’élèvent également pour agir contre les GAFA, ou appellent à les démanteler. Particulièrement visés, Facebook, Google ou Amazon sont accusés d’être trop puissants, voir monopolistiques et inquiètent les politiques de tout bord.

Le ministre de la Justice William Barr avait d’ailleurs expliqué devant le Sénat américain en janvier que s’il ne pensait pas "qu’être gros soit un problème en soi", il se posait cependant la question de savoir "comment de tels géants dans la Silicon Valley ont pu se constituer sous le nez des autorités antitrust. Il est possible de construire une telle position sans violer les lois antitrust, mais je veux en savoir plus". Plusieurs personnalités démocrates ont également appelé soit au démantèlement soit à des enquêtes contre les géants de la Tech pour déterminer leur respect des lois antitrust américaines.

L’exemple Microsoft

Si l’ouverture d’une enquête contre Google se confirmait, rien ne garantirait cependant qu’elle pourrait aboutir. Les juges doivent en effet faire face à la popularité auprès des consommateurs des services offerts par le géant d’internet. Un point qui avait déjà posé problème à la FTC en 2013, rappellent les Échos. Cette dernière avait dû reconnaître que c’est en partie en offrant la meilleure expérience possible à ses clients que l’entreprise parvenait à préserver sa part de marché.

Malgré tout, Google n’est pas, non plus, à l’abri face à ces menaces. L’affaire Microsoft en est la preuve. En 1990, une enquête a été lancée contre la firme de Bill Gates. Une procédure de plus de dix ans qui avait fortement terni l’image, et la popularité de l’entreprise. C’est aujourd’hui ce que risque Google.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : iPhone, Apple Watch, Apple TV : ce que la conférence Apple devrait nous réserver

VIDEO: Ce laboratoire de recherche sous-marin ne remonte jamais à la surface — c’est le seul au monde à rester sous l’eau