Publicité

Google bloque des comptes mail d'Afghans pour éviter que les talibans les retrouvent

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Google bloque des comptes mail d'Afghans pour éviter que les talibans les retrouvent
Les géants de la tech veulent éviter que les talibans retrouvent d'anciens collaborateurs des Etats-Unis à travers leurs messageries. © Stringer/Reuters
Publicité

Google a verrouillé des comptes de messagerie appartenant à des membres de l'ancien gouvernement afghan, à la suite de la prise de pouvoir par les talibans, a déclaré une source à Reuters. Le groupe californien intervient au moment où l'inquiétude grandit quant à la manière dont les talibans chercheraient à réprimer ceux qui ont travaillé avec le gouvernement américain. Le nouveau groupe au pouvoir à Kaboul a promis d'accorder l'amnistie à tous, mais les retours du terrain semblent mettre à mal ces assurances.

Dans une déclaration à Reuters, Google n'a pas explicitement confirmé avoir verrouillé certains comptes, mais a déclaré qu'il prenait "des mesures temporaires pour sécuriser les comptes concernés" tout en surveillant la situation en Afghanistan.

À lire aussi — Facebook permet aux Afghans de verrouiller leur compte pour échapper aux talibans

Une liste des personnes ayant lutté contre les talibans

Insider a contacté Google pour obtenir des commentaires. La source qui a parlé à Reuters du verrouillage des comptes est un ancien employé du gouvernement. Il a déclaré que les talibans lui ont demandé le mois dernier de sauvegarder les données sur les serveurs de son agence.

"Si je le fais, alors ils auront accès aux données et aux communications officielles de l'ancienne direction du ministère", a-t-il déclaré au média, ajoutant qu'il a refusé de s'exécuter et qu'il se cache désormais.

Le mois dernier, The Intercept a rapporté que les talibans avaient saisi des appareils biométriques appartenant à l'armée américaine, qui pouvaient être utilisés pour identifier les Afghans ayant travaillé avec les États-Unis. Au cours de la prise de pouvoir, ils ont obtenu des milliers de dossiers secrets et des listes de paie de l'ancien gouvernement, impliquant des personnes ayant participé à la lutte contre les talibans ont déclaré des responsables au New York Times.

Malgré les assurances données par les talibans, des sources ont indiqué au Times que des détentions et des disparitions, ainsi que des exécutions, avaient été signalées.

Selon d'autres rapports, les talibans font du porte-à-porte à la recherche de personnes ayant des liens avec l'Occident.

Version originale : Kelsey Vlamis / Insider

À lire aussi — WhatsApp ferme un groupe de discussions tenu par les talibans, qui critiquent cette décision

Découvrir plus d'articles sur :