Google va construire un câble sous-marin entre les États-Unis et la France pour améliorer les performances de son cloud

Le DG de Google, Sundar Pichai, lors de l'I/O Conference de 2018. Il a dit que l'IA était une invention plus profonde que "l'électricité ou le feu". Greg Sandoval/Business Insider

  • Google est en train de construire son propre câble sous-marin — nommé Dunant — entre les États-Unis et la France, afin de renforcer l'étendue et la portée de Google Cloud. 
  • La société espère que le câble sera opérationnel et fonctionnel d'ici 2020. 
  • Ce n'est pas le premier câble privé de Google. La société est également en train de construire Curie, un câble qui reliera Los Angeles au Chili. 

Google plonge sous l'océan afin que son infrastructure cloud puisse mieux rivaliser avec Amazon et Microsoft. 

Le géant des moteurs de recherche a annoncé ce mardi 17 juillet 2018 qu'il construisait son propre câble sous-marin entre les États-Unis et la France. Ce câble s'appellera Dunant, d'après Henry Dunant, le fondateur du Prix Nobel de la paix, qui a aussi été le premier à le recevoir. 

Google espère que Dunant sera fonctionnel en 2020.

"Dunant ajoute une capacité de réseau à travers l'océan Atlantique, enrichissant l'une des routes les plus encombrées d'internet, et soutenant la croissance du Google Cloud", a dit Jayne Stowell, responsable des négociations stratégiques des activités sous-marines de Google, dans une note de blog

Les câbles sous-marins sont généralement construits et entretenus par des consortiums de sociétés. Par exemple, Google et Facebook ont collaboré en 2016 sur un projet de câble long de plus de 12.800 kilomètres censé relier Los Angeles à Hong Kong. 

Cette fois-ci, ce câble appartient à Google, et seulement Google. Dunant sera le premier câble transatlantique uniquement détenu par une société non-télécom. 

Cela signifie que Google a plus de pouvoir sur la capacité et l'itinéraire de route du câble, ce qui le dote d'un avantage d'infrastructure sur ses rivaux que sont Microsoft Azure et Amazon Web Services, qui comptent sur un réseau de câbles entretenu par un consortium afin de permettre à leurs données de transiter à travers l'océan Atlantique.

Si Dunant est le premier câble de Google à investir cet océan précis, c'est le second câble privé détenu par le géant de la recherche. Le premier, baptisé Curie, devrait être opérationnel et fonctionnel d'ici 2019, connectant Los Angeles au Chili. 

Google

Version originale: Rachel Sandler/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Google ouvre un centre de recherche en intelligence artificielle au Ghana

VIDEO: Voici les effets des champignons hallucinogènes sur votre cerveau et votre bien-être