Google devance Amazon en lançant son premier service de livraison par drone aux particuliers

Une livraison par done de Wing. Wing

Google a tiré le premier. Sa maison-mère Alphabet a annoncé dans une note de blog que sa startup Wing allait débuter la livraison par drone à des particuliers, à Canberra en Australie. L'entreprise a indiqué avoir obtenu l'approbation de la Civil Aviation Safety Authority (CASA) de l'Australie à la suite d'un essai réussi. Un porte-parole de la CASA a confirmé à Business Insider US que l'agence avait approuvé le service de livraison et a déclaré qu'il s'agissait "très probablement" d'une première mondiale. Nos confrères de Business Insider US précisent néanmoins que d'autres entreprises ont prétendu avoir lancé le premier service de livraison de drones commerciaux au monde — dont Flytrex en Islande en 2017.

Wing a lancé ce test il y a 18 mois et a effectué 3 000 livraisons. La startup précise que les clients susceptibles de bénéficier du service —  restreint à quelques zones, environ 100 maisons — pourront commander des aliments frais, du café chaud ou des médicaments en vente libre via une application mobile. Ils seront ensuite livrés directement à leur domicile par drone en quelques minutes. Pour ce faire, Wing précise qu'elle a signé des accords avec des entreprises locales à Canberra.

Notons que Wing vise également l'Europe avec des tests en Finlande, à Helsinki, depuis décembre. Et en France, c'est La Poste, via sa filiale GeoPost, qui exploite depuis 2017 la première ligne commerciale régulière de livraison par drone au monde, pour des entreprises, dans le sud de la France.

A lire aussi : Amazon a livré son premier colis par drone — voici la vidéo 

Avec cette communication, Google devance Amazon qui a depuis longtemps imaginé le futur de la livraison par drone. Jeff Bezos, PDG d'Amazon, avait ainsi déclaré que le service de livraison par drones pour le grand public serait disponible en 2018.

Amazon a d'ailleurs ouvert il y a plus de deux ans à Clichy (Hauts-de-Seine) un centre de recherche français dédié à son projet de livraison de colis par drone "en 30 minutes" — baptisé Prime Air. L'entreprise en compte sept dans le monde. Ce laboratoire français travaille sur la création d'un logiciel permettant au géant tech de gérer le trafic de ses flottes de drones à basse altitude, rapportait à l'époque le journal Le Monde. Une fois finalisé, ce logiciel devrait être utilisé dans tous les systèmes de livraison par drone opérés par Amazon dans le monde.

Voici une vidéo d'une entreprise qui a testé le concept de Wing. Celui-ci n'a pas provoqué d'accident mais n'a pas été sans incident, à l'image de plaintes d'habitants dérangés par le bruit des drones.



Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Uber pourrait commencer à livrer des repas par drones dès 2021 après que son DG déclare: 'Nous avons besoin de hamburgers volants'

VIDEO: Cette startup berlinoise va s'associer à Audi et Vodafone pour mettre la 4G sur la Lune dès 2019