Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Google parvient à croître en plein confinement grâce à YouTube et au cloud

Google parvient à croître en plein confinement grâce à YouTube et au cloud
Thomas Korian, le DG de Google Cloud. © Michael Short/Bloomberg via Getty Images

En pleine pandémie, Google fait mieux que résister à la crise économique liée à la pandémie avec un bénéfice net et un chiffre d'affaires en progression. Comme attendu, l'entreprise a connu un ralentissement "significatif" des revenus publicitaires, la pierre angulaire de son modèle économique. La croissance des recettes publicitaires sur un an est de 10% à 33,7 milliards de dollars contre 16% pour l'ensemble de l'année 2019. "Les performances ont été fortes pendant les deux premiers mois du trimestre, mais ensuite, en mars, nous avons connu un ralentissement significatif des revenus publicitaires", a déclaré Ruth Porat, directrice financière de Google, dans un communiqué.

Pour autant, Alphabet, la maison-mère de Google, a réalisé un bénéfice net de plus de 6,8 milliards de dollars au premier trimestre, contre un peu moins de 6,7 milliards il y a un an, signe que l'impact de la crise économique ne se fait pas sentir pour l'instant pour le géant de la publicité sur internet. Son chiffre d'affaires a progressé de 13% à 41,2 milliards de dollars, et ses résultats, meilleurs qu'espéré dans un contexte d'assèchement des budgets des annonceurs, lui valaient une hausse de 3% de son titre à Wall Street lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

A lire aussi — Netflix, Microsoft, Slack... Pourquoi ces services pourraient être les gagnants de l'après-confinement

Comment Alphabet peut-elle se gargariser de si bons résultats? Grâce à son activité cloud tout d'abord, en forte hausse. Rival de Microsoft Azure et Amazon Web Services (AWS), Google Cloud a généré 2,78 milliards de dollars de revenus au premier trimestre 2020, soit une hausse de 52 % par rapport à la même période l'année dernière. C'est en ligne avec le dernier trimestre, où elle a rapporté 2,6 milliards de dollars de revenus, soit une augmentation de 53% par rapport à l'année dernière. Avec ces chiffres, Google semble en bonne voie pour empocher 10 milliards de dollars de revenus annuels, contre plus de 8 milliards l'année dernière.

Plus de 4 Mds$ de revenus publicitaires pour YouTube

Thomas Kurian, qui a pris la direction de Google Cloud en janvier 2019 a déclaré que les contrats avec les clients, d'une valeur de plus de 50 millions de dollars, ont plus que doublé l'année dernière. Toutefois, les analystes affirment que les fournisseurs de cloud computing pourraient être confrontés à des difficultés en matière de tension sur les infrastructures et de flux d'affaires, car les vendeurs ne peuvent plus rencontrer les clients en face à face. Cela pourrait être un défi pour Google Cloud, car il est essentiel de conclure des accords avec de nouveaux clients professionnels pour rattraper Microsoft et AWS.

Autre vecteur de succès, en plein confinement, YouTube. La plateforme de vidéos se portait particulièrement bien avec plus de 4 milliards de dollars de recettes publicitaires ce trimestre, soit un bond de 30% en un an. Les résultats du groupe américain, qui domine la recherche sur internet dans le monde et capte la plus grosse part du marché numérique de la publicité, vont être étudiés de près par les analystes en cette période sans précédent. "Les résultats d'Alphabet vont nous donner des indices sur ce que l'on peut attendre pour le marché de la publicité sur internet en général au deuxième trimestre et pour le reste de l'année", a indiqué Nicole Perrin du cabinet eMarketer.

A lire aussi — Google Stadia lance sa version gratuite en offrant 9 jeux pendant 2 mois

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :