Le DG de Google, Sundar Pichai. Justin Sullivan/Getty Images

  • Google s'apprête à dévoiler, ce mercredi 4 octobre, de nouveaux appareils qui vont intégrer Assistant.
  • Une annonce qui arrive après le lancement par Amazon, la semaine dernière, d'une série de nouveaux produits équipés de son assistant virtuel Alexa. 
  • La bataille entre Assistant et Alexa s'inscrit dans un affrontement plus large qui oppose Google et Amazon.

Avec chaque nouvelle ère du numérique émerge une rivalité entre deux grandes marques:

IBM contre Digital. Apple contre IBM. Mac contre Windows. iPhone contre Android.

Aujourd'hui, une nouvelle vague informatique déferle au-dessus de nous. Et le grand combat de cette génération semble opposer Google et Amazon.

Google est sur le point de dégainer une nouvelle salve de coups avec une foule de nouvelles annonces et lancements. On attend les deux nouveaux smartphones Pixel et une version mini de l'enceinte intelligente Google Home ainsi que le nouveau PC portable Chromebook.

Ces nouveaux produits ont probablement tous quelque chose en commun: Google Assistant, l'intelligence artificielle vocale du moteur de recherche.

Les Pixel phones de Google, qui seront lancés cette année, seront les premiers à embarquer Assistant, à la manière de Siri pour l'iPhone. L'enceinte intelligente, déjà présentée par Google l'an dernier, intègre également cette technologie; il suffit de parler avec ses appareils pour avoir une première interaction avec.

Mais ces appareils ne seront pas les seuls à intégrer Assistant, puisqu'il semble que l'ordinateur portable low-cost Chromebook sera lui aussi équipé cette technologie.

Ces annonces imminentes de Google peuvent être considérées comme une réponse à Amazon, qui a été pionnière en matière d'assistant vocal avec Alexa et son enceinte connectée Echo. La semaine dernière Amazon a dévoilé une multitude de produits intégrant Alexa, incluant trois nouvelles enceintes Echo, des accessoires et une Fire TV box pour le streaming.

Amazon fait barrage

Cette guerre aux assistants vocaux, qui se livre avec de nouveaux produits hardware, n'est qu'un des nombreux champs de bataille sur lesquels Amazon et Google croisent le fer.

Les deux firmes s'affrontent déjà sur le domaine du cloud computing. Amazon a d'ailleurs refusé de supporter les clefs de streaming de Google, Chromecast. Le géant du commerce en ligne développe sa propre version d'Android pour ses tablettes et bloque même l'accès au Google Play store sur son Fire TV. De son côté, Google tente de retirer Amazon comme outil par défaut d'achat en ligne.

Mais cette bataille livrée entre Alexa d'Amazon et Google Assistant est peut-être la plus ostensible et peut-être bien celle qui sera la plus décisive.

Pour Amazon, Alexa a tout simplement un fort potentiel. Si Alexa et Echo ne parviennent pas à obtenir une audience de masse, le géant pourra jeter l'éponge et revenir sur ce qu'il fait de mieux: le commerce en ligne. Mais si la firme parvient à tirer son épingle du jeu, cela tendra très probablement à renforcer la place qu'Amazon a, en tant que site marchand incontournable, depuis que l'un des produits phares d'Alexa a rendu facile l'achat de produits sur Amazon.

Echo Spot, le réveil-matin d'Amazon à 130$. Matt Weinberger/Business Insider

Cette étroite relation entre Alexa et le site marchand d'Amazon est une menace pour Google. Bon nombre de consommateurs se tournent en priorité vers Amazon lorsqu'il cherchent à acheter un produit, plutôt que d'utiliser le moteur de recherche de Google. Les annonceurs commencent dès lors à se tourner vers Amazon pour leur publicité, au grand dam de Google.

Un problème majeur pour Google, qui tire la plupart de ses revenus de la publicité. Et si Alexa rend la recherche de produits plus facile et que celle-ci est largement adoptée par les consommateurs, Google à tout à y perdre.

Mais Google ne restera pas les bras croisés. Le géant a testé différentes manières d'amener de la publicité grâce à Assistant. Mais la firme doit maintenant trouver un moyen de le faire sans agacer ses utilisateurs. L'utilisation du Google Home pour promouvoir le film de Disney "La Belle et la Bête" a entraîné de vives réactions du côté des utilisateurs.

La riposte de Google

En dépit de ces récents déboires, nous pourrions néanmoins donner l'avantage à Assistant sur Alexa, car d'expérience, Assistant est bien meilleur en qualité de réponse. Cet outil est assez intelligent pour répondre à une anecdote futile du type: "Ok Google, quel est le jour de la bataille de Poudlard?" qu'à une question plus sérieuse d'ordre domestique telle que: "Ok Google, comment installer un extincteur?".

La capacité d'Assistant à obéir à de telles requêtes est là toute la subtilité de Google. Aucune intelligence ne semble lui arriver à la cheville en matière d'organisation de l'information. Et plus Google Assistant se rendra indispensable et performant – surtout en termes de questions/réponses – moins le consommateur ne se tournera vers Alexa ou tout autre assistant intelligent.

La démarche de Google, qui produit ses propres appareils utilisant Google Assistant, tout en laissant la possibilité d'utiliser ce dernier sur d'autres produits, peut-être considérée comme une riposte de la part du géant. Une moyen pour la firme de contrecarrer la menace que représente Alexa, qui incite les consommateurs à préférer Amazon à Google.

Google Home, l'enceinte intelligente de Google. Justin Sullivan/Getty Images

Mais Google n'est pas juste en train de se remettre sur pieds. L'entreprise californienne est actuellement en pleine offensive. Walmart s'est même récemment joint à elle pour offrir un système de shopping vocal via Google Home. Ce partenariat n'est pas aussi harmonieux que le binôme Amazon/Alexa, mais c'est un bon début. Google prend ainsi un coup d'avance sur Alexa et pourra peut-être pousser les aficionados d'Amazon à se tourner vers lui.

Amazon a récemment prouvé qu'elle était infatigable avec Alexa. Mais les annonces de Google, attendues ce mercredi, devraient suffire à Google à prouver qu'il peut éliminer la menace que représente Amazon et son assistant vocal, en proposant quelque chose de frais sur le marché.

Quoiqu'il arrive, cette bagarre promet d'être fascinante.

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le dernier mystère sur le nouveau smartphone Pixel de Google vient d'être levé

VIDEO: Le directeur des opérations de l'hôtel Hilton de Paris explique à quoi pourrait ressembler l'hôtellerie de luxe du futur