Le CEO de Google, Sundar Pichai. Justin Sullivan/Getty Images

  • Un groupe appelé "Google You Owe Us" traîne en justice Google pour la façon dont ils ont récolté des données venant d'utilisateurs d'iPhones.
  • Le groupe prétend que 5,4 millions de personnes au Royaume-Uni ont été touchées. 
  • Le cas devrait être entendu au printemps 2018 par la Haute Cour de Justice. 

Google est poursuivie en justice par le Royaume-Uni pour avoir apparemment contourné les paramètres de confidentialité de l'iPhone, rapporte la BBC. 

Le géant de la tech californienne devrait faire face à des actions légales pour avoir récolté les données de 5,4 millions de personnes dans le but de proposer des publicités ciblées. 

Le procès est lancé par un groupe appelé "Google You Owe us," qui est dirigé par l'ancien directeur de l'association Which, Richard Lloyd.

Lloyd croit apparemment que les utilisateurs pourraient obtenir "plusieurs centaines de livres" chacun s'il gagne le procès. Dans cette éventualité, Google pourrait finir par payer des milliards de dollars aux utilisateurs anglais. Lloyd est soutenu par le cabinet d'avocats Mishcon de Reya, d'après la BBC.

Le cas est complexe mais il fondé sur 'un abus de confiance'

Google You Owe Us affirme que Google a placé des cookies ciblant les publicités qui peuvent identifier quels sites vous avez parcourus sur les appareils appartenant aux utilisateurs de Safari. Safari est un navigateur qui bloque par défaut les cookies. 

Selon Lloyd, Google a ensuite utilisé les cookies pour récolter des informations, puis pour distribuer des publicités plus ciblées. 

Cette activité présumée, présentée comme une "solution alternative" à Safari, aurait pris place pendant plusieurs mois en 2011 et 2012. 

"Pendant toutes mes années à défendre les consommateurs, j'ai rarement vu un tel abus de confiance massif où tellement de gens n'ont aucun moyen de faire réparer les torts par eux-même," aurait dit Lloyd. 

"À travers cette action, nous allons envoyer un message fort à Google et aux autres géants de la tech de la Silicon Valley, sur le fait que nous n'avons pas peur de nous défendre."

Lloyd déclarerait que Google a dit qu'il devait venir en Californie pour poursuivre son action en justice. 

"C'est décevant qu'ils essayent de se cacher derrière des problèmes de procédure et de juridiction plutôt que d'être tenus responsables de leurs actions," aurait-il dit. 

Google a répondu en disant dans une déclaration:

"Ce n'est pas nouveau — nous nous sommes défendus dans des cas similaires. Nous ne pensons pas que cela ait un quelconque intérêt et nous allons le contester."

Le cas sera entendu devant la Haute Cour de Justice au printemps 2018. 

Version originale: Sam Shead/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Google admet récolter les données de géolocalisation des utilisateurs Android depuis près d'un an

VIDEO: Le train miniature sous-terrain qui traversait Londres pour livrer le courrier a ouvert au public — on l’a testé pour vous