Google s'apprêterait à dévoiler son 'Netflix des jeux vidéo' à la Game Developers Conference 2019

Google a lancé un bêta test sur son service de jeu vidéo en ligne avec le jeu  d'"Assassin's Creed Odyssey d'/Ubisoft. "Assassin's Creed Odyssey"/Ubisoft

Google passe à l'offensive dans les jeux vidéo. Le groupe américain s'apprêterait à dévoiler ce mardi 19 mars 2019 un service d'abonnement à des jeux vidéo, à la manière de Netflix pour les films et séries, selon plusieurs médias américains. A la différence des géants historiques du secteur — Sony, Nintendo, Microsoft — Google n'aurait pas prévu de se lancer dans la fabrication d'une console mais aurait choisi de permettre aux fans de jouer en ligne depuis n'importe quel support. Le marché du jeu vidéo attire les convoitises. Estimé à 2 milliards d'utilisateurs, il serait en croissance annuelle de 15% et évalué à 136 milliards de dollars en 2018, selon un analyste d'IDC cité par CNBC.

Mais le groupe américain devra affronter plusieurs défis, à commencer par la réaction de rivaux déjà installés, offrir une offre de jeux suffisantes et exclusive et assurer la fiabilité technique du service comme le débit internet. En effet, les passionnés voudront une plateforme capable de reproduire dans le cloud ce que permet une console, c'est-à-dire une jouabilité parfaite et un temps de réaction aux commandes immédiat. Avant de dévoiler l'étendue de son offensive dans le jeu vidéo, plusieurs informations du Project Stream sont connues.

>> Notre étude - Pourquoi l'audience du eSport est destinée à croître et comment les marques peuvent en tirer profit

Un test de plusieurs semaines avec le jeu 'Assassin's Creed Odyssey' du Français Ubisoft

Entre la fin de l'année 2018 et fin janvier 2019,  Google a ainsi procédé à un bêta test de son service en ligne aux Etats-Unis avec le jeu "Assassin's Creed Odyssey" de l'entreprise française Ubisoft. Normalement, le jeu nécessite une Xbox One, PlayStation 4 ou un PC assez puissant pour tourner. Durant ce test, les joueurs pouvaient jouer gratuitement depuis n'importe quel ordinateur, aussi peu puissant soit-il, au sein du navigateur Chrome. Selon nos confrères de Business Insider US, le service fonctionnait et était "impressionnant, facile à utiliser et rapide".

Mais depuis, Google n'a jamais commenté lui-même ce test. Le géant de la tech n'a ainsi pas précisé la configuration nécessaire, mais a suggéré qu'il était possible d'utiliser un Mac, un ordinateur Windows 10 ou un Chromebook, tant que le joueur dispose d'un compte Google, un compte Ubisoft (l'éditeur du jeu) et le navigateur web Chrome. A terme, son service devrait logiquement pouvoir diffuser le contenu sur votre TV en utilisant sa clé Chromecast.

On peut imaginer qu'après ce test, Ubisoft soit le premier éditeur de jeux vidéo à proposer ses licences sur le service par abonnement de Google. Selon le site Kotaku, Google discuterait également régulièrement avec des développeurs pour leur proposer de développer des jeux sur ce nouveau service rival de Xbox et Playstation alors qu'il ne possède pas de titres phares. Cet aspect sera l'un de ceux où Google sera le plus attendu — sa capacité à détenir des titres originaux. C'est une des clés du succès de Netflix dans les films et séries.

Google devrait lancer sa propre manette créée spécialement pour ce service

L'entreprise pourrait dévoiler lors de sa conférence une manette pour interagir avec le service. Elle a en tout cas déposé un brevet à ce sujet fin janvier et le croquis disponible ressemble aux manettes qui existent chez ses nouveaux rivaux mais avec un microphone intégré relié à Google Assistant. Le brevet indique aussi qu'il y aurait un système de notification qui informe les joueurs lorsqu'un nouveau jeu est disponible, lorsqu'une nouvelle invitation a été reçue ou lorsqu'il y a une nouvelle demande de discussion en ligne. La manette devrait logiquement utiliser le Bluetooth.

Autre indication de l'ambition de Google, le récent recrutement de la Candienne Jade Raymond, un des grands noms de l'industrie des jeux vidéo, débauchée chez Ubisoft où elle était productrice et cheffe de studio.

Google n'est pas le seul à imaginer devenir l'acteur vous permettant de jouer sur n'importe quel support — smartphone, tablette, pc, télévision via des box —et en ligne. Amazon et Microsoft — qui est dans le secteur depuis 30 ans — ont également dévoilé des initiatives en ce sens.

Sony, principal concurrent de Microsoft sur le marché des consoles, dispose de son propre service de streaming, baptisé PlayStation Now. PlayStation Now était auparavant disponible sur les téléviseurs connectés et les consoles de poche, mais est actuellement limité aux ordinateurs et à la console PlayStation 4. La société de jeux pour PC Nvidia a dévoilé son propre service de streaming en 2015, appelé GeForce Now, mais le service reste en version bêta ouverte après avoir testé plusieurs modèles d'abonnement.

Enfin, la startup française Blade, derrière le service Shadow, propose également un service de streaming de jeu qui donne accès à un ordinateur haut de gamme dans le cloud.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Mario Kart Tour : tous les détails du jeu pour smartphone de Nintendo

VIDEO: Il existe une île au milieu de l'Océan Pacifique composée de 80.000 tonnes de déchets