Google Shopping s'attaque à Amazon en France, voici comment le service fonctionne

Capture d'écran Google Shopping

Google sort officiellement ce mercredi 20 mars 2019 sa solution pour contrer Amazon sur le e-commerce et c'est en France que le groupe américain a décidé de faire ce premier pas. Pour réussir dans son entremise, Google s'est associé avec plusieurs distributeurs dont Carrefour, Boulanger, Auchan et Darty. Cette nouvelle expérience d'achat made in Google — baptisée Shopping Actions — sera proposée sur un site dédié, Google Shopping — connu jusque-là en tant que comparateur de prix. 

L'idée est de permettre à un internaute de rester dans une seule interface pour remplir un panier et acheter en quelques clics des produits de différentes marques. Google promet que vous pourrez ensuite utiliser ce service avec Google Assistant, l'assistant intelligent du groupe de Mountain View, et donc à terme sur des enceintes connectées, même si les obstacles techniques demeurent nombreux. Le lancement est la première réalisation issue du partenariat signé avec Carrefour l'an dernier, qui était alors devenu le premier distributeur français à s'allier avec Google. 

A lire aussi : Bruxelles inflige une amende de 2,42 Mds€ à Google pour abus de position dominante

Fini donc de comparer entre les sites et de devoir créer un compte sur chacun d'entre eux. Le processus n'a rien de révolutionnaire et est finalement proche de ce que font les places de marché comme Amazon ou Cdiscount, même si Google réfute ce terme de marketplace :  "Shopping Actions, c'est un format en complément de nos solutions publicitaires. On n'a pas vocation à être une marketplace. On veut mettre les marchands au plus près des acheteurs en leur évitant de rater une opportunité de vente, à un moment avec une intention précise de l'acheteur", explique François Loviton, directeur brands et retail chez Google France, à Business Insider France.

A la différence d'Amazon, Google n'assure aucune livraison. Ce sont les distributeurs qui le font. L'accès au programme Shopping Actions est gratuit pour les marques, Google s'assurant ensuite une commission sur chaque transaction. Pour Google, l'enjeu est aussi celui de son coeur de métier : la recherche en ligne. En effet, les internautes déportent de plus en plus les recherches directes vers Amazon, sans passer forcément par google.fr qui perd au passage des revenus sur le référencement et l'annonces publicitaires.

Voici comment Google Shopping fonctionne et quels produits vous pourrez y trouver :

En essayant de me connecter au service Google Shopping, j'ai remarqué que je pouvais tester en avant première la plateforme. C'est le fait du hasard. Je me suis simplement connecté au service ce mardi 19 septembre depuis un ordinateur et j'ai pu avoir un aperçu du service avant le lancement officiel.

Capture d'écran Google Shopping

"Vous faites partie des utilisateurs qui ont pu éprouver l'offre. Je ne peux pas vous dire pourquoi, ça dépend de nombreux critères techniques", assure François Loviton.

Mais surprise : quand vous cherchez un produit sur google.fr, Google ne vous propose pas de le retrouver sur Google Shopping. "C'est un choix. Nous n'avons pas vocation à intégrer ce format pour l'instant au moteur de recherche", nous fait savoir François Loviton. Sous surveillance de la Commission européenne — qui lui a infligé une amende plus de 2 Mds€ pour abus de positon dominante avec Google Shopping — le géant du net a certainement décidé de faire profil bas en limitant la promotion de son service au détriment des autres.

Capture d'écran Google

Pour utiliser Google Shopping, j'ai simplement tapé le nom dans le moteur de recherche. Le premier résultat est le bon. En revanche, il ne faut pas cliquer sur l'onglet Shopping qui vous renvoie vers l'actuel version du comparateur de prix. Plus directement, vous pouvez taper l'adresse shopping.google.fr.

Capture d'écran recherche Google Shopping

Un menu principal personnalisé apparaît avec les différentes catégories. Vous pouvez aussi utiliser un menu déroulant sur votre gauche. Sur Google Shopping, on devrait trouver déjà au lancement plusieurs dizaines de milliers de produits électroniques, de beauté, d'habillement, des jeux, etc. Dans la catégorie alimentation, on trouve des dosettes de café ou encore des préparation pour réaliser des pâtisseries. Mais pas de produits frais.

Capture d'écran Google Shopping.

"On développe une autre solution pour l'alimentaire. Ce sera différent, avec d'autres caractéristiques", confie François Loviton. Elle devrait être dévoilée à la rentrée.

Une première phase d’expérimentation a été menée depuis octobre avec Auchan, Boulanger, Carrefour et Fnac-Darty. Viennent aujourd'hui s'ajouter Conforama, mais aussi de plus petits marchands comme Aosom.fr, Avenue des Jeux.com, HomeMaison.com, Maison et Styles, Prixtoutcompris.

Capture d'écran Google Shopping

Google Shopping a été construit sur les bases de Google Express, lancé en mars 2018 aux Etats-Unis avec Walmart et Target. Mais avec une différence principale : Google n'assurera pas de livraisons en France.

Quand vous êtes sur Google Shopping, vous pouvez trouver un produit via la barre de recherche figurant sur la plateforme, en faisant dérouler le catalogue ou selon différents filtres. Ensuite, il suffit de cliquer sur "ajouter au panier" pour commencer sa commande. Google promet que vous pourrez naviguer d'un ordinateur à un smartphone en passant par une tablette sans perdre vos choix.

Capture d'écran Google Shopping

Les produits du programme 'Shopping Actions' portent une étiquette bleue. Mais j'ai tout de même été surpris de constater que lorsque j'ai cliqué sur un produit, en l'occurence un robot culinaire Moulinex, Google Shopping m'a renvoyé vers la fonction comparateur, et non vers le marchand, en l'occurence Darty. J'avais donc sous les yeux une multitude de sites en ligne qui vendaient le produit. J'ai constaté la même chose avec la fonction recherche.

Capture d'écran Google Shopping

Cette redirection interroge sur la place réservée au vendeur partenaire. Interrogé sur mon expérience, Google me fait savoir "qu'il n'y a pas que du 'shopping actions' sur Google Shopping, il y a aussi les annonces classiques. Le processus d'achat ne sera aussi pas le même".

Quand on ajoute des produits de différentes marques, on les retrouve tous dans son panier. Remarquons que la fonction "Finaliser la commande" de Google Shopping peut vous permettre de payer tout ou partie du panier. Vous retrouverez ce dernier dans le coin supérieur droit de l'écran.

Capture d'écran Google Shopping

Pour sa rémunération, Google s'octroie une commission — dont le taux n'a pas été dévoilé — sur chaque achat réalisé via la plateforme. En revanche, Google n'a pas d'entrepôt. Les livraisons sont donc assurées par chaque distributeur et potentiellement à des dates différentes.

Capturd d'écran Google Shopping

Au moment de passer la commande,  les dates de livraison par achat sont indiquées. Cela signifie que si vous passez commande avec trois marchands différents, vous aurez trois livraisons différentes. 

En ce qui concerne les retours, Google nous précise que vous pouvez demander votre étiquette de retour sous 14 jours et qu'il vous en fournira une avec l'adresse du marchand. "Le marchand doit honorer le retour/remboursement sous deux jours après réception de la demande", précise Google.

Le service va être progressivement déployé dans les prochaines semaines auprès des abonnés Google. Vous pourrez consultez le catalogue même si vous ne possédez pas de compte Google. En revanche, il faudra vous en créer un pour réaliser un achat.

Google

Concernant les données, Google assure qu'il ne les partage pas avec les marchands, sauf celles liées à la livraison (adresse, identité).

Google espère rendre disponible à la rentrée Google Shopping avec Google Assistant, son assistant intelligent, présent sur les smartphones et les enceintes connectées. Interrogé sur un calendrier, François Loviton ne donne pas de date précise.

Google

La conversation entre une enceinte connectée et un humain reste à ce jour limitée à des commandes de base, simples voire simplistes. C'est le défi des distributeurs et de Google : permettre une interaction homme-machine la plus fluide et juste possible. Pour que quand vous commandiez un grille-pain, un Google Home vous propose au final un seul produit qui corresponde à votre attente et non une liste exhaustive de produits et de marques au sein de laquelle vous devez faire un choix... sur un écran.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Google présente Stadia, sa plateforme de jeux vidéo, mais reste mystérieux sur son prix

VIDEO: Voici comment le jeûne intermittent modifie votre corps et votre cerveau