Google travaille sur une technologie pour que Stadia soit plus réactif que les consoles traditionnelles

"Assassin's Creed Odyssey", un des jeux disponible prochainement sur Google Stadia. Ubisoft

Dans un an ou deux, les jeux sur Google Stadia seront plus réactifs que ceux installés sur votre ordinateur. C'est ce qu'espère le vice-président de l'ingénierie de la plateforme de jeux vidéo en streaming, Majd Bakar. Dans une interview au magazine Edge, reprise par le site PCGamesN mercredi 9 octobre, il indique que cette prouesse sera réalisée "peu importe la puissance de votre machine en local", grâce aux avancées de Google en matière de modélisation et de machine learning.

Google utilisera la "latence négative" pour faire disparaitre tout décalage entre le joueur et le serveur distant — sur lequel fonctionnera le jeu. Stadia pourra notamment augmenter le fps (le nombre d'images par seconde) pour réduire la latence, voire prédire les actions du joueur, à l'aide d'un algorithme. Difficile de savoir à l'heure actuelle comment cela fonctionnera, notamment dans les phases de jeu où il faut agir rapidement, ou lorsque le joueur change d'avis au dernier moment.

Ces capacités devraient être rendues possibles par la puissance de calcul énorme des serveurs de Google, bien supérieure à celle de n'importe quelle console de jeu. Mais cette vision de la "latence négative" n'est pour l'instant que théorique, à en croire les mots de Majd Bakar.

Google Stadia doit être disponible pour le public courant novembre, uniquement pour ceux qui ont acheté un pack de lancement à 129 euros, avant de s'ouvrir à d'autres en 2020, avec notamment l'arrivée d'une formule sans abonnement.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'Pokémon', 'Star Wars'... Les 14 jeux vidéo les plus attendus cet automne

VIDEO: Voici comment les chiens affectent notre cerveau et notre corps