Google désire son équivalent d'iMessage — le système de messagerie d'Apple qui offre bien plus de fonctionnalités que les SMS traditionnels — et il passe à la vitesse supérieure pour le généraliser. Depuis un an, l'entreprise cherche à pousser les opérateurs à adopter le protocole RCS (Rich Communication Services), présenté comme le remplaçant du SMS par son promoteur, la GSM Association. Comme iMessage ou WhatsApp, le RCS passe par le réseau 4G ou WiFi pour transmettre des messages, et permet d'envoyer des photos en haute qualité, des vidéos, des informations de géolocalisation, ou encore d'indiquer si le destinataire a lu le message.

Sauf que les opérateurs sont plutôt lents à déployer ce système. Ce mardi 18 juin, The Verge annonce que Google a décidé de mettre en place lui-même le service de messages RCS. Les utilisateurs français et britanniques d'Android seront les premiers à en profiter, avant la fin du mois de juin, et ce même sans attendre que leur opérateur prenne la fonctionnalité en charge. Google a décidé de la baptise "Chat" au sein de son appli. Les utilisateurs pourront l'activer via une boite de dialogue qui s'affichera lorsqu'elle sera disponible.

Quand l'utilisateur conversera avec un autre utilisateur ayant activé la fonctionnalité, une mention "Chat" apparaîtra à l'écran. Ils pourront alors s'envoyer des photos en haute qualité, des vidéos, des stickers, des GIFs, ou encore créer des groupes de discussion. Les messages envoyés aux utilisateurs n'ayant pas activé la fonctionnalité continueront à l'être au format SMS.

Si en termes d'options, le RCS se rapproche d'iMessage d'Apple et des applis de messagerie comme WhatsApp ou Messenger, il diffère dans le sens où il n'est pas centralisé. Les messages peuvent en effet transiter par différents serveurs selon l'appli utilisée par l'utilisateur, et pas forcément par ceux de Google. Cependant, contrairement à iMessage ou WhatsApp (et bientôt Messenger), les messages RCS ne sont pas (encore) cryptés de bout en bout. Mais selon Drew Rowny, le responsable de Messages chez Google, interrogé par The Verge, l'entreprise supprimera les messages de ses serveurs dès que le destinataire les aura reçu.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook dévoile officiellement la 'libra', sa nouvelle cryptomonnaie qui permettra au monde entier de payer avec son smartphone

VIDEO: Voici ce qui se produit dans votre cerveau et votre corps quand vous devenez vegan