waymo

Un minivan Chrysler autonome équipé de la technologie Waymo. Waymo.

La maison-mère de Google Alphabet vient d'effectuer un changement majeur pour imposer sa technologie sur le marché des voitures autonomes, plus rapidement et à moindre coût.

La filiale Waymo détenue par Alphabet vient ainsi de réduire drastiquement, de 90%, le prix du lidar, le système de télédétection par laser qui permet aux voitures autonomes de se repérer, a indiqué John Krafcik le directeur général de Waymo lors du salon automobile de Detroit dimanche.

Le lidar est le composant le plus cher des voitures autonomes. Une unité coûtait 75.000 dollars, soit environ 71.300 euros, il y a quelques années. Le capteur lidar est relié au toit de la voiture où il tourne et émet un laser pour créer des cartes en 3D de l'environnement dans lequel se trouve la voiture.

"Il y a quelques années, une seule unité lidar coûtait 75.000 dollars. Aujourd'hui, nous avons fait en sorte de le baisser de plus de 90%", a commenté John Krafcik. "On va encore faire mieux avec l'objectif de rendre disponible cette technologie à des millions de gens."

Waymo est en train également de fabriquer tous ses équipements de la voiture autonome pour s'assurer qu'il puisse les dupliquer, a précisé le dirigeant. Il utilisait à l'origine un système lidar fabriqué par Velodyne pour ses prototypes.

Ford et l'entreprise chinoise Baidu ont toutes les deux investi 150 millions de dollars dans Velodyne.

Google a commencé à recruter des ingénieurs en mécanique pour développer un nouveau système lidar en décembre 2015, en commençant avec Velodyne.

Construire une technologie de conduite autonome à grande échelle

waymo google self-driving car

Waymo

Filiale d'Alphabet depuis décembre, Waymo fait en sorte de proposer ses équipements et logiciels pour les voitures autonomes.

Google a également des partenariats avec Fiat Chrysler, qui a équipé 100 de ses mini vans Pacifica avec le logiciel de Waymo pour les tester sur les routes publiques d'Arizona et de Californie en janvier.

Waymo a quelque peu changé ses projets pour rendre sa technologie plus rapidement disponible. Au départ, Waymo visait les voitures sans chauffeurs, sans volant, sans pédale de frein et d'accélérateur.  En décembre, Waymo a indiqué que le contrôle humain ne sera pas remplacé en raison de l'environnement réglementaire.

La décision a été prise alors que Waymo doit affronter ses propres échecs dans son projet de voiture 100% autonome et sent la pression d'Uber dans ce domaine, qui a lancé deux procédures publiques ces derniers mois pour ses propres voitures autonomes.

Waymo a également confirmé à Detroit qu'elle n'allait pas construire de voitures, mais plutôt intstaller des équipements technologies et des logiciels pour les autres constructeurs. Ses efforts pour construire ses propres équipements au lieu de les externaliser auprès de Velodyne, ainsi que de réduire le coût des composants, sont en ligne avec sa stratégie.

La technologie de Waymo vise les transports publics et privés, les services de voiture à la demande et de logistique.

Version originale : Daniel Muio/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le constructeur naval militaire DCNS a réuni 100M€ pour atteindre un objectif ambitieux dans les énergies marines

Voici ce que l'abus d'écrans peut faire à votre corps et votre cerveau