Publicité

Gorillas, Cajoo, Flink... Tout savoir sur ces applications qui livrent vos courses en 15 minutes

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Gorillas, Cajoo, Flink... Tout savoir sur ces applications qui livrent vos courses en 15 minutes
La startup française Cajoo vient de lever 40 millions d'euros et de faire entrer Carrefour à son capital. © Cajoo France
Publicité

Recevoir ses courses en moins de 15 minutes serait-il devenu le dernier snobisme des habitants des grands villes françaises? Ou s'agit-il d'un réel besoin qui va s'ancrer dans le quotidien de certains Français ? Par exemple, pour dépanner quand des invités débarquent pour l'apéro à la dernière minute, ou quand on a oublié la crème fraîche en plein milieu de sa recette de gratin de courgettes. Les startups de livraison rapide, qui promettent en général moins de 10 à 20 minutes entre la commande et la réception de ses produits, ont fleuri en France ces derniers mois.

Le fonctionnement est globalement le même pour ces acteurs, que ce soit les allemands Gorillas ou Flink, les applications Cajoo, Dija ou Kool. Des "dark stores", que l'on peut traduire par "magasins fantômes" sont installés à plusieurs endroits de la ville couverte par la livraison. Il s'agit de petits entrepôts qui permettent de stocker les produits alimentaires frais, d'hygiène ou encore d'épicerie au plus près des clients. Du personnel y prépare les commandes le plus rapidement possible, une fois ces dernières reçues grâce à l'application.

Ensuite, des coursiers, le plus souvent en vélo mais parfois en scooter, foncent pour livrer rapidement la commande au domicile des clients. Objectif ? Ne pas dépasser les 10 à 15 minutes entre la prise en compte de la commande et la livraison chez le particulier.

À lire aussi — Livraison, insectes, viande in vitro... Ces 10 entreprises innovantes de la FoodTech qui attirent les investisseurs

Si la rapidité de livraison permet à ces entreprises de se démarquer des livraisons de courses des distributeurs traditionnels comme Leclerc, Auchan, Carrefour ou Monoprix, le développement soudain de ce qu'on appelle le "quick commerce" (commerce rapide), pose néanmoins quelques questions.

Les levées de fonds se succèdent dans le 'quick commerce' malgré des interrogations légitimes

Tout d'abord sur les conditions de travail des livreurs qui sont souvent difficiles et qui subissent une pression pour pouvoir respecter les délais de livraison. Si certains acteurs comme Dija ou Zapp ont fait le choix de salarier leurs livreurs, ils ne sont pas majoritaires. Pour la plupart, il s'agit de contrats de travail précaires, en salariés indépendants, comme on avait déjà pu le voir avec le déploiement des applications Uber Eats et Deliveroo. Avec toutes les limites sociales que l'on connaît.

Des voix s'élèvent également contre la multiplication en centre-ville des dark stores permettant de préparer les commandes, comme l'explique Le Monde. Les petits commerces de proximité craignent en effet cette nouvelle concurrence. Et les habitants des rues concernées ne sont pas toujours ravis du changement de cadre apporté par ces mini entrepôts aux vitres obstruées.

Reste que ce développement ne semble pas prêt de s'arrêter. Les levées de fonds se multiplient depuis des mois. En mars dernier, l'allemand Gorillas a ainsi levée 244 millions d'euros après une première levée en décembre 2020 de 36 millions d'euros. Le français Cajoo n'est pas en reste et vient d'annoncer une levée de fonds de 40 millions d'euros. Ainsi que l'entrée à son capital du distributeur Carrefour. Espérons pour ces acteurs que les clients seront eux aussi au rendez-vous.

Frais, zones de livraison, timing... 9 applications passées au crible

Business Insider France a passé au crible les différents acteurs du quick commerce présents désormais en France — hors Deliveroo et Uber Eats qui ne fonctionnent pas réellement sur une livraison en 15/20 minutes.

Frais de livraison, zones couvertes, amplitude horaires... Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur ces 9 application qui livrent vos courses en 15 minutes environ.

Cajoo, l'application française qui promet des courses 'en plus rapide'

Cajoo France
  • Origine : France. Lancement en mars 2021.
  • Implantation en France : Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret et certains quartiers à Paris. En province, dans certaines zones des villes de Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier, Nice et Toulouse. Cajoo vise une vingtaine de villes couvertes d'ici la fin de l'année 2021.
  • Nombre de produits : plus de 2 000 produits pour les courses du quotidien (bio, frais, surgelé...).
  • Frais de livraison : 1,95 euros avec un panier minimum de 8 euros. Au-dessus de 30 euros de commande, les frais de livraison sont offerts.
  • Temps de livraison promis : les courses sont "livrées à vélo en 15 minutes" selon le site.
  • Amplitude de livraison : Lundi, mardi, mercredi et dimanche de 8h à minuit, jeudi, vendredi et samedi de 8h à 2h du matin.

Gorillas, la startup allemande devenue licorne

Gorillas
  • Origine : Allemagne. Entreprise créée fin 2020.
  • Implantation en France : Dans certains quartiers des villes de Bordeaux, Lille, Lyon, Nice et Paris.
  • Nombre de produits : 2 000 produits de grande consommation disponibles.
  • Frais de livraison : Frais de livraison standard de 1,80 euro.
  • Temps de livraison promis : les courses sont livrées en 10 minutes, via des coursiers salariés par l'entreprise (les "riders").
  • Amplitude de livraison : NC

Dija, la startup anglaise créée par d'anciens employés de Deliveroo

Dija
  • Origine : Angleterre. Startup créée en décembre 2020.
  • Implantation en France : Uniquement à Paris pour le moment.
  • Nombre de produits : NC
  • Frais de livraison : 1,79 euro pour chaque commande, ces frais sont fixes.
  • Temps de livraison promis : "en quelques minutes" est-il écrit sur l'application et le site. Si on creuse dans la Foire Aux Questions, Dija évoque une durée de "10 minutes". Les livraisons s'effectuent en scooter électrique avec une équipe de livreurs salariés.
  • Amplitude de livraison : variables en fonction de la localisation de la commande et du jour de la semaine.

Yango Deli, l'application russe qui veut aller toujours plus vite

Yango Deli
  • Origine : Russie, propriété du groupe Yandex.
  • Implantation en France : Pour le moment, dans 11 arrondissements de Paris et dans certaines zones de Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Montrouge.
  • Nombre de produits : 3 000 produits.
  • Frais de livraison : Zéro euro de frais de livraison, pas de minimum de commande.
  • Temps de livraison promis : 15 minutes.
  • Amplitude de livraison : du lundi au jeudi de 8h à minuit, vendredi et samedi de 8h à 2h du matin et dimanche de 10h à 22h.

Flink, l'allemand qui marche sur les pas de Gorillas

Flink
  • Origine : Allemagne. Le mot "Flink" signifie "rapide" en allemand.
  • Implantation en France : Dans certaines zones de Paris, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, Asnières et Vanves. "Plus de villes seront disponibles bientôt" explique Flink sur son site, sans plus de précisions.
  • Nombre de produits : "Plus de 2 000 produits du quotidien".
  • Frais de livraison : 1,80 euro avec un minimum de commande d'un euro.
  • Temps de livraison promis : 10 minutes.
  • Amplitude de livraison : 7 jours sur 7, de 8h à minuit non-stop.

Getir, la licorne turque qui n'a peur de rien

Getir
  • Origine : Turquie. "Getir" signifie "apporter" en turc. C'est une des plus anciennes entreprises du secteur puisqu'elle a vu le jour en 2015.
  • Implantation en France : Quelques arrondissements de Paris. Getir indique que le service va être bientôt étendu à "toute la ville", puis à "d'autres grandes villes de France".
  • Nombre de produits : Plus de "1 000 produits du quotidien".
  • Frais de livraison : Les frais de livraison sont offerts "pour le moment", avec un minimum de commande de 10 euros. Les commandes sont livrées via un réseau de coursiers, soit en vélo, soit en scooter électrique.
  • Temps de livraison promis : En "quasi 10 minutes" selon le site, qui affiche plutôt la mention "en quelques minutes".
  • Amplitude de livraison : Tous les jours de 9h30 jusqu'à minuit.

Kol, le spécialiste de l'apéro et de l'alcool qui livre jusqu'à 4h du matin le week-end

KOL
  • Origine : France. Créée en 2015, Coca-Cola European Partners détient 25% du capital de la startup.
  • Implantation en France : Uniquement en région parisienne : Paris, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Vanves, Malakoff, Montrouge, Gentilly et Saint Mandé.
  • Nombre de produits : Non précisé. Kol se démarque de ses concurrents en proposant de nombreuses références de vin, spiritueux et bières, en plus de produits pour l'apéro et pour les courses du quotidien.
  • Frais de livraison : 3,50 euros.
  • Temps de livraison promis : En 20 minutes. Kol précise qu'il s'agit d'un "temps moyen constaté sur nos livraisons". Dans la FAQ, il est écrit que "l'application opère en 30 minutes".
  • Amplitude de livraison : lundi, mardi, mercredi et dimanche de 17h à 2h du matin. Vendredi et samedi de 17h à 4h du matin.

Zapp, l'application qui permet de faire ses courses 24h sur 24

Zapp
  • Origine : Royaume-Uni.
  • Implantation en France : Paris uniquement pour le moment.
  • Nombre de produits : Plus de "1 000 produits du quotidien".
  • Frais de livraison : 1,80 euro sans minimum de commande. Les frais sont offerts pour une commande de 30 euros ou plus. Les livraisons sont effectuées en vélo ou en scooter électrique par des livreurs salariés par Zapp.
  • Temps de livraison promis : En moins de 10 minutes.
  • Amplitude de livraison : 7 jours sur 7, 24h/24 et 365 jours par an indique Zapp.

Frichti, la startup française passée des livraisons de repas au quick commerce

Frichti
  • Origine : France. Créée en 2015, Frichti s'occupait d'abord de la livraison de repas cuisinés à base de produits frais avant de commencer dès 2018 à faire de la livraison rapide.
  • Implantation en France : Paris et sa proche banlieue, Bordeaux, Lyon, Lille en France. Et Bruxelles en Belgique.
  • Nombre de produits : NC. Frichti propose à la fois des repas préparés ("Frichti Kitchen") et des produits alimentaires ("Frichti Market").
  • Frais de livraison : En express, les frais s'élèvent à 3,50 euros pour les plats préparés et à 3,99 euros pour les commandes de courses.
  • Temps de livraison promis : 15 minutes "en moyenne". Les commandes sont livrées en vélos ou scooters électriques par des coursiers employés en CDI ou en contrats d'auto entrepreneurs par des entreprises partenaires de Frichti.
  • Amplitude de livraison : Tous les jours de 8h à 23h.

À lire aussi — Livraisons, coiffure à domicile, dons... Ces 10 startup nous facilitent la vie à l'heure du Covid-19

Découvrir plus d'articles sur :