Le budget destiné à l'entretien des routes de France va sensiblement augmenter.

A l'issue du Conseil des ministres de ce mercredi, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a annoncé que l'Etat consacrera 850 millions d'euros par an à l'entretien du réseau routier français à partir de 2020 puis 930 millions d'euros à partir de 2023.

Cette annonce intervient alors que la question de l'état des infrastructures est devenue sensible après l'effondrement meurtrier, le 14 août, d'un viaduc à Gênes en Italie, et la publication d'un rapport évaluant à un tiers le nombre de ponts nécessitant des travaux en France et à 7% ceux présentant à terme un risque d'écroulement.

Avant cela, le gouvernement avait déjà porté à 800 millions d'euros le budget alloué en 2018 à l'entretien des routes sous sa responsabilité, contre 670 millions d'euros en moyenne au cours des dix dernières années, rappelle l'agence Reuters.

Mais ce n'est pas qu'une question d'argent. Il faut surtout prendre les bonnes décisions en équilibrant les coûts et les risques.

"En général, les données de construction sont disponibles pour la plupart des éléments d'infrastructures. Le problème c'est de réussir à capitaliser sur ces données", explique Rémy Jacquier, directeur-général d'Oxand qui propose un logiciel de compilation des données et d'aide à la décision, interrogé par Business Insider France.

"Ce qui manque souvent, c'est une vision d'ensemble, qui combine les lois de vieillissement théorique et les visites techniques d'inspections et de diagnostics, afin d'établir un schéma directeur de rénovation". 

"Les ingénieurs doivent aussi changer de mentalité", ajoute Rémy Jacquier dont la société réalise 12 millions d'euros de chiffre d'affaires avec ses 80 collabrateurs. "Ils aiment concevoir mais il faudrait surtout qu'ils sachent entretenir". 

Concernant les routes françaises, le détail de l'allocation des fonds pour la prochaine décennie sera intégré à la future loi d'orientation des mobilités attendue à la rentrée, a précisé Benjamin Griveaux.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On vous présente Atlantia, l'exploitant du viaduc de Gênes qui pourrait renforcer sa présence en France

VIDEO: Airbus veut vous faire voyager dans la soute d'un avion dès 2020 — voici à quoi ça pourrait ressembler