Une version autonome de l'Acura's RLX Sport Hybrid SH-AWD sur le site de test Honda de Concord, Californie. REUTERS/Noah Berger

L'industrie automobile accélère jour après jour ses investissements dans la voiture du futur. Dernier en date, le constructeur américain Ford vient d'investir 1 milliard de dollars dans une startup d'intelligence artificielle cofondée par des anciens ingénieurs de Google et Uber pour progresser en matière de conduite autonome.

Ces véhicules de demain sont bardés de capteurs et connectés au cloud. Nécessaires pour des fonctionnalités d'assistance à la conduite comme le pilotage automatique, ces capteurs sont aussi de précieux aspirateurs à données.

Dans de proportions inédites: comme le montre ce graphique de Statista, une voiture connectée génère 25 gigaoctets de données par heure — soit l'équivalent d'une douzaine de films en HD. 

Ces données sont précieuses pour les constructeurs — qui peuvent comprendre des comportements (temps moyen de réaction d'un chauffeur) ou activer des notifications (révision), mais aussi pour les assureurs et les entreprises qui voudront développer de nouveaux services sur ces données (parking connecté). 

Selon McKinsey, le potentiel de marché pourrait ainsi atteindre 750 milliards de dollars en 2030

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le patron d'Airbus affirme qu'il a toutes les technologies pour produire une voiture volante

VIDEO: Un gastro-entérologue explique pourquoi le régime sans gluten est mauvais pour la santé