Une cyberattaque mondiale a touché plus de 200.000 ordinateurs sous Windows dans 150 pays le 12 mai dernier

Les pirates responsables de cette attaque ont utilisé une faille existant sur les ordinateurs fonctionnant sous Windows XP — une version obsolète de Windows vieille de 15 ans que Microsoft a arrêté de mettre à jour depuis 2014 — pour propager ce logiciel malveillant baptisé "WannaCry".

Mais malgré cela, Windows XP continue d'être utilisé sur plus de 7% des ordinateurs à travers le monde, selon le graphique Statista ci-dessous.

Microsoft avait pourtant mis en ligne un "patch" de cette version le 14 mars dernier et incité les utilisateurs sous Windows à l'installer. Des "patches" de la même sorte avaient été publiés par Microsoft avant cette cyberattaque pour renforcer la sécurité des ordinateurs fonctionnant sous des versions plus récentes de Windows. 

En France, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) a affirmé que moins d'une dizaine d'entreprise françaises avaient été victimes de cette attaque "rançongiciel"(ou "ransomware" en anglais) dont notamment Renault.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : SoftBank et l'Arabie Saoudite créent le plus gros fonds de la tech au monde doté de 93Mds$

VIDEO: Voici à quoi ressemble un vol dans le nouveau jet privé de Honda à 4,9 millions de dollars