Cela fait des années que Facebook essaie de faire vaciller Snapchat. Après Poke, Slingshot, une acquisition avortée... Mark Zuckerberg a peut-être enfin trouvé un moyen de freiner la croissance de Snapchat: réaliser une copie éhontée et l'intégrer dans une appli qui est déjà très populaire.

Cette appli, c'est Instagram. Et en août dernier, Instagram a rajouté une fonction "Stories", clone jusque dans le nom d'une offre qui existait depuis cinq ans sur Snapchat. D'après les chiffres annoncés par Instagram mi-avril, il y a déjà 200 millions d'utilisateurs quotidiens sur Instagram Stories. 

Comme le montre ce graphique de Statista, c'est non seulement nettement supérieur aux 150 millions d'utilisateurs revendiqués par Instagram Stories en janvier mais dépasse aussi les derniers chiffres annoncés par Snapchat (ils doivent être actualisés le 10 mai prochain). 

Cela ne signifie pas que les gens vont soudain cesser d'utiliser Snapchat. De même, on ignore combien de personnes vont sur Instagram uniquement pour Stories. Néanmoins, cela atteste de la puissance des applis de Facebook qui n'a jamais eu à surpasser l'expérience utilisateur de Snapchat pour pouvoir siphonner une partie de ses utilisateurs et recettes publicitaires. 

Si les internautes ne vont pas arrêter d'utiliser Snapchat pour lui préférer Instagram Stories, il est possible qu'ils soient moins enclins à télécharger l'application pour la première fois. Ce qui sert les intérêts de Facebook.

Version originale: Jeff Dunn/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : GRAPHIQUE DU JOUR: les tops et les flops des introductions en Bourse d'entreprises tech

VIDEO: On a visité une fabrique traditionnelle d'huile d'olive en Italie, où une roue géante en granite écrase 5000 kilos d'olives par jour