L'économie numérique européenne représente une contribution potentielle au PIB de 415 milliard d'euros et 100.000 nouveaux emplois, souligne une récente étude de Roland Berger.

Mais dans ce grand marché unique numérique, il y a d'importantes disparités. La French Tech est certes en plein essor mais ses startups génèrent encore à Paris bien moins que toutes celles réunies à Londres.

Comme le montre ce graphique de Statista, seule Londres est en mesure, aujourd'hui, de rivaliser avec les écosystèmes américains. Berlin, Paris ou Amsterdam sont loin derrière.

C'est pourquoi le rapport de Roland Berger défend une "valley" franco-allemande, un trait d'union entre Berlin et Paris. Cela suffirait à peine à réduire l'écart avec Londres mais ainsi les deux premières économies européennes cesseraient de se disputer leur place dans le ventre mou des écosystèmes numériques.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 17 pays les plus faciles pour devenir entrepreneur

VIDEO: Voici comment le guide Michelin est devenu le plus important annuaire de référence gastronomique