Un taïwanais de 70 ans joue à Pokémon Go sur 15 téléphones en simultané. Reuters/Tyrone Siu

Les fabricants de smartphones ont écoulé 355,2 millions de téléphones au troisième trimestre 2018. Si le chiffre peut paraître impressionnant, il témoigne en réalité d'un ralentissement.

Selon les analystes d'IDC, le nombre de téléphones livrés aux revendeurs est même en baisse pour les quatre derniers trimestres. Le marché est notamment ralenti par la Chine, où l'économie est en difficulté et où le taux de pénétration des smartphones est déjà élevé.

Sur ce graphique de Statista, on voit que les ventes unitaires de smartphones dans le monde (en vert) stagnent ces dernières années, tandis que la croissance annuelle du marché (en rouge) atteint zéro.

"Nous ne sommes plus contraints par un contrat de deux ans auprès d'un opérateur et les téléphones sont plus résistants qu'avant", écrivait Geoffrey Fowler, chroniqueur tech au Washington Post, en avril. "Et les nouveaux produits ne sont plus si tentant, même pour moi, un professionnel des gadgets."

Mais pour Ryan Reith, vice président du Worldwide Mobile Device Trackers d'IDC, "le marché va reprendre en 2019 et après, grâce à un cycle de renouvellement important dans tous les segments à court terme, et la migration vers la 5G prévue à long terme".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple ne sortirait pas d'iPhone compatible avec la 5G avant 2020

VIDEO: SpaceX va tester sa nouvelle fusée pour la première fois — voici où elle se situe par rapport à ses concurrentes