Début janvier, le gouvernement chinois a fait retirer l'appli du New York Times de l'App Store. C'est un exemple parmi d'autres d'interdictions imposées par des Etats sur les technologies.

Comme le montre ce graphique de Statista, tiré de données de Freedom House, des applications très populaires comme Facebook et WhatsApp sont bloquées dans de nombreux pays. 

La palme des interdictions revient à WhatsApp, bloqué dans 12 pays. Facebook, de son côté, enregistre le plus grand nombre d'arrestations d'utilisateurs, avec un total de 27 pays concernés.
 
Ces applications sont bloquées autant pour des raisons de sécurité nationale que de protectionnisme à l'égard d'acteurs locaux.
 

Version originale: Eugene Kim/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Certains messages cryptés envoyés via WhatsApp peuvent apparemment être interceptés

VIDEO: Ce laboratoire de recherche sous-marin ne remonte jamais à la surface — c’est le seul au monde à rester sous l’eau