Est-ce la fin de l'âge d'or pour la tech à Wall Street?

Les géants du secteur, Facebook, Amazon, Apple, Netflix et Alphabet (la maison mère de Google) — regroupés derrières l'acronyme FAANG — ont tiré les marchés américains vers le haut ces dernières années. Mais cet automne, les valeurs de ces cinq géants ont toutes dégringolé, comme le montre ce graphique de Statista:

Par rapport à leur valeur record combinée sur les 12 derniers mois, les cinq entreprises ont collectivement perdu plus de 1000 milliards de dollars de capitalisation.

"Il semble que la faiblesse du secteur (de la tech, ndlr.) n'est pas due à sa valorisation ou à sa rentabilité, c'est plus une question de réduction par les investisseurs d'un positionnement sur le secteur qui était élevé", expliquait à Reuters Patrick Moonen, stratégiste multi-actifs chez le gérant de fonds NN Investment Partners, le 20 novembre.

Autrement dit, les analystes auraient surestimé le potentiel des géants de la tech, et ils commenceraient à se réviser.

Goldman Sachs a ainsi abaissé ses estimations pour les ventes d'iPhone mi-novembre, provoquant une nouvelle chute du cours d'Apple. L'entreprise a perdu 220 milliards en Bourse depuis début octobre. Amazon a, de son côté, déçu les marchés avec son chiffre d'affaires au T3 et ses prévisions pour le T4.

Quant à Facebook, le géant des réseaux sociaux souffre depuis le début d'année des répercussions du scandale Cambridge Analytica. Quant aux actions de Netflix et Alphabet, elles ne font qui suivre la tendance baissière du marché, observe CNBC.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'Amazon va échouer. Amazon va faire faillite': Jeff Bezos a fait un aveu surprenant au sujet de la durée de vie d'Amazon

VIDEO: Ce château à Aix-en-Provence est en vente pour 14,5 millions d’euros — voici à quoi il ressemble de l’intérieur