Voici pourquoi les grèves d'Air France restent insupportables pour les voyageurs malgré une loi censée limiter les désagréments

Des voyageurs d'Air France à l'aéroport d'Orly, le 21 mars 2018. REUTERS/Charles Platiau

Des salariés d'Air France ont entamé, ce vendredi 23 mars 2018, sa deuxième journée de grève en un mois — après celle du 22 février dernier — pour réclamer une augmentation salariale de 6%.

Selon Les Echos, il y a 35% de grévistes chez les pilotes, 31% chez les stewards et hôtesses de l'air et 29% pour les personnels au sol. 

Pour les voyageurs, cela signifie que 25% des vols Air France ne seront assurés pas ce vendredi.

La loi "Diard" de mars 2012 avait pourtant été créée afin de limiter les désagréments causés aux voyageurs en cas de grève dans les transports aériens. Sur le papier, le texte devait permettre aux compagnies aériennes de connaître à l'avance le taux de grévistes et ainsi réorganiser leurs programmes de vol.

Mais en pratique, les choses sont bien différentes: un arrêt rendu par la Cour de cassation en octobre 2017 a estimé que l'obligation de se déclarer gréviste ou non deux jours avant, avait pour seul but d'informer les voyageurs 24 heures à l'avance "afin d'éviter tout déplacement et encombrement des aéroports et préserver l'ordre public".

Selon l'arrêt de la Cour de cassation, cette procédure ne devait en aucun cas permettre à une compagnie aérienne d'ajuster ses programmes de vols pour remplacer le personnel gréviste par des non-grévistes, car il s'agirait alors d'une atteinte au droit de grève. 

De plus, en pratique, un pilote gréviste peut par exemple envoyer sa déclaration de grève à un syndicat et ce dernier a la possibilité de la transmettre à la direction à la dernière minute. 

Les syndicats d'Air France ont affirmé que cette mobilisation pourrait se durcir dans les mois à venir. La prochaine journée de grève a d'ores et déjà été annoncée: elle aura lieu le 30 mars prochain. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 20 meilleurs pays où investir en 2018

VIDEO: Ces maquettes géantes de New York et Chicago ont été réalisées grâce à une imprimante 3D