Capture d'écran des championnats d'Europe de planche à voile class BIC Techno 293 One design, le 6 novembre 2018. Youtube/BIC Sport

Les voileux le savent, mais le grand public sans doute moins, le groupe Bic — qui a bâti un empire en fabriquant des stylos, des briquets et des rasoirs — détient une activité de sports nautiques, Bic Sport, mais plus pour longtemps.

En effet, une page est en train de se tourner et le groupe Bic annonce ce mardi 20 novembre 2018, dans un communiqué, "avoir reçu de la part de l'estonien Tahe Outdoors une offre d'achat de sa filiale BIC Sport, spécialisée dans les sports de glisse nautique, pour une valeur d'entreprise totale comprise entre 6 et 9 millions d'euros, en fonction des résultats futurs de BIC Sport".

Tahe Outdoors est un des plus importants producteurs européens de sports de pagaie et de kite-surf et par cette acquisition veut devenir un acteur mondial des sports nautiques.

"Le Comité Social et Economique de BIC Sport a été consulté sur ce projet", indique le groupe Bic pour qui "cette opération, dont la finalisation est prévue d'ici le 31 décembre 2018, est cohérente avec la stratégie de recentrage sur ses métiers de base (papeterie, briquets et rasoirs)."

Créée à la fin des années 70, la branche nautique de Bic a vu le jour sous l'impulsion du fondateur du groupe, le baron Michel Bich, passionné de voile.

En 1980, la marque a lancé sa première planche à voile avant de devenir rapidement numéro 1 mondial du secteur et en 1997, elle fêtait sa millionième planche produite dans son usine de Vannes.

Au fur et à mesure, Bic Sport s'est diversifié en proposant des surfs, funboards, kayaks, dériveurs et paddles. 

La cession de Bic sport pourrait entraîner l'arrêt de la production de crayons située également sur le site de l'usine de Vannes et employant une trentaine de personnes. Son activité serait redéployée vers les sites Bic de Marne-la-Vallée, en Seine-et-Marne et Bizerte en Tunisie.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Picard s'étoffe à Tokyo — voici comment le Français a séduit les Japonais avec ses surgelés

VIDEO: Ces 5 choses que vous avez apprises à l'école ne sont plus vraies