Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

H&M accélère les fermetures de magasins en 2020 et se concentre sur les achats en ligne

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

H&M accélère les fermetures de magasins en 2020 et se concentre sur les achats en ligne
© Budrul Chukrut/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

H&M accélère le rythme des fermetures de magasins en 2020, l'enseigne préférant se concentrer sur son activité en ligne pour refléter l'évolution des habitudes d'achat des consommateurs à la suite de la pandémie de coronavirus. Vendredi 26 juin, le géant suédois de la fast fashion a annoncé les résultats de ses ventes pour le premier semestre de l'année. Les ventes nettes ont baissé de 24% entre le 1er décembre et le 31 mai, et de 50% au cours du deuxième trimestre, la majorité de ses magasins ayant été fermés pendant la période de confinement.

Pendant ce temps, les ventes en ligne de ses marques ont augmenté de 32% entre le 1er mars et le 31 mai. La société a déclaré qu'elle prenait des mesures pour réduire son réseau de magasins physiques plus rapidement, en fermant 170 magasins cette année — soit 40 de plus que ce qu'elle avait prévu à l'origine — et en réduisant les ouvertures de nouveaux magasins. Il en résultera une diminution nette de 40 magasins, a déclaré l'entreprise.

Elle le fait parce qu'elle s'attend à ce que la pandémie ait un impact durable sur le comportement des acheteurs et que ces derniers privilégient davantage les ventes en ligne. "Il est clair que les changements rapides dans le comportement des consommateurs provoqués par la pandémie vont accélérer encore la numérisation de la vente au détail de la mode", a déclaré Helena Helmersson, PDG du groupe H&M, dans le communiqué de presse sur les résultats de ce vendredi.

"Pour y faire face, nous continuons à adapter l'organisation et à améliorer nos méthodes de travail, ce qui nous rendra plus flexibles, plus rapides et plus efficaces. Nous accélérons notre développement numérique, optimisons le portefeuille de magasins et intégrons davantage les canaux", a-t-elle déclaré.

Un porte-parole n'a pas fourni le détail des marques qui seront touchées par les fermetures de magasins.

H&M n'est pas la seule enseigne de mode à vouloir mettre davantage l'accent sur les ventes en ligne depuis la crise sanitaire provoquée par le COVID-19. Inditex, qui possède entre autres les marques Zara et Massimo Dutti, a annoncé plus tôt ce mois-ci qu'elle fermera également entre 1 000 et 1 200 magasins au cours des deux prochaines années, car elle prévoit que les ventes en ligne représenteront un quart de son activité d'ici 2022.

Les analystes s'attendent également à ce que la pandémie ait un impact durable sur la façon dont les consommateurs font leurs achats et à ce que davantage de personnes habituées à faire des achats en ligne ne modifient pas leur comportement. "Les ventes en ligne vont probablement rester plus fortement ancrées qu'auparavant et c'est quelque chose que les marques devront évaluer", a déclaré Neil Saunders, directeur général de GlobalData Retail, dans un courriel adressé à Business Insider US.

Neil Saunders a déclaré que les détaillants qui offrent une expérience omnicanal sont les mieux placés pour l'avenir. "Les perdants seront les détaillants moins adeptes du multicanal et qui possèdent de grands magasins de moins en moins pertinents", a-t-il déclaré.

Version originale : Mary Hanbury/Business Insider

A lire aussi — Chanel, Louis Vuitton, Tiffany's ... Ces marques de luxe décident d'augmenter leurs prix en plein déconfinement

Découvrir plus d'articles sur :