'Hariet Tubman' : le patron d'un studio voulait Julia Roberts dans le rôle-titre du biopic

Cynthia Erivo dans "Harriet". Focus Features

Ces dernières années, Hollywood a connu plusieurs conflits internes et externes, face à un public lui intimant d'évoluer avec son temps. En ce qui concerne les questions d'égalité raciale et de genre, l'industrie poursuit son évolution. Gregory Allen Howard, le réalisateur du biopic d'Harriet Tubman, livre à ce sujet une anecdote qui illustre à quel point les problèmes de racisme dans l'industrie étaient graves. Il raconte que lorsque les premières discussions concernant le biopic sur Harriet Tubman ont débuté en 1994, un patron d'un studio a suggéré que Julia Roberts joue l'abolitionniste américaine.

"On m'a raconté comment un chef de studio a dit lors d'une réunion : 'Ce scénario est fantastique. Faisons en sorte que Julia Roberts joue Harriet Tubman'", a-t-il raconté lors d'un question/réponse avec la société de production Focus Features. "Quand quelqu'un a fait remarquer que Julia Roberts ne pouvait pas être Harriet Tubman, l'exécutif a répondu : 'C'était il y a si longtemps. Personne ne verra la différence.'" Le film raconte l'histoire de l'activiste politique afro-américaine Harriet Tubman, qui est née esclave et qui a réussi à s'échapper. Par la suite, elle a mené plus d'une douzaine de missions pour secourir des personnes réduites en esclavage et les mener à des maisons sécurisées via un chemin de fer clandestin.

Bien que Gregory Allen Howard ait commencé à travailler sur le biopic dans les années 90, le film est sorti seulement au début du mois de novembre aux Etats-Unis et sa sortie dans les salles françaises est prévue pour le 29 avril 2020. C'est Cynthia Erivo qui tient le rôle de Harriet dans le film. Le réalisateur affirme qu'il savait que le climat d'Hollywood était prêt pour la sortie de "Harriet" après le succès de "Black Panther" et "12 Years a Slave". "Deux films ont vraiment changé le climat à Hollywood pour permettre à 'Harriet' de se réaliser ", a déclaré Howard. "Quand '12 Years a Slave' est devenu un succès et a fait quelques centaines de millions de dollars dans le monde entier, j'ai dit à mon agent : 'Vous ne pouvez pas dire que ce genre d'histoire ne rapportera pas d'argent maintenant'. Puis Black Panther a fait exploser les dernières barrières."

Version originale : Benjamin Gogging et Lauren Frias / Business Insider US

Traduit par : Mégan Bourdon 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un 'Matrix 4' dans les tuyaux avec Michael B. Jordan à la place de Keanu Reeves

VIDEO: L'odeur de la piscine n'est pas due à un trop-plein de chlore dans l'eau — vous allez être surpris