Hillary Clinton

La candidate démocrate à la présidentielle américaine va à la rencontre de ses soutiens après le premier débat de la présidentielle face au candidat républicain Donald Trump, à Westbury, New York, le 26 Septembre 2016. REUTERS/Carlos Barria

Hillary Clinton était clairement la gagnante du premier débat de l'élection présidentielle américaine lundi soir, affirment deux focus groups.

Le sondeur républicain Frank Luntz a indiqué sur Twitter que 16 personnes de son focus group pensaient qu'Hillary Clinton, la candidate démocrate, l'avait emporté. Seulement six autres estiment que le vainqueur était le candidat républicain Donald Trump.

Un focus group de CNN qui rassemblait des électeurs indécis de Floride est arrivé à la même conclusion. Dix-huit des 20 participants considèrent Hillary Clinton comme la gagnante.

D'après Frank Luntz, certaines déclarations de Donald Trump ne sont pas passées auprès du public.

Par exemple, l'attaque de l'homme d'affaires new-yorkais contre le manque de vigueur d'Hillary Clinton semble l'avoir desservi lui plutôt qu'elle :

Sur un autre sujet, le plaidoyer pour l'OTAN par Hillary Clinton a eu un meilleur impact dans le groupe de discussion de Frank Luntz que la critique de l'organisation par Donald Trump :


Hillary Clinton a aussi marqué des points auprès des électeurs de Donald Trump avec sa réponse sur son projet pour éliminer le groupe Etat islamique.

Sa réponse a même "mieux marché avec les gens penchant pour Trump qu'avec ses propres soutiens", souligne Frank Luntz :

Le débat de lundi, qui s'est déroulé à l'université Hofstra, dans l'Etat de New York, était le premier d'une série de trois débats prévus avant l'élection présidentielle en Novembre.

 

Version originale : Oliver Darcy / Business Insider

 

Lire aussi : Les citations les plus importantes du premier débat de la présidentielle américaine

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Des Français ont inventé un guidon connecté — il doit permettre aux cyclistes de ne plus se faire voler leur vélo