H&M lance 'Singular Society', une marque de vêtements sur abonnement à la Netflix

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

H&M lance 'Singular Society', une marque de vêtements sur abonnement à la Netflix
La collection femme de Singular Society, nouveau concept d'H&M. © Singular Society

H&M a lancé un concept innovant : Singular Society. Cette nouvelle marque de retail est une plateforme de vêtements en ligne qui fonctionne sous forme d'abonnement. En payant un forfait mensuel ou annuel, un client peut avoir accès à un nombre donné d'articles par mois qui lui sont proposés à prix coûtant, comme l'explique Fashion Network. Ce modèle commercial reprend le principe de Netflix, Amazon Prime (pour les films et les séries), ou de Spotify, Deezer (pour la musique). Les fondateurs de Singular Society n'hésitent d'ailleurs pas à citer leurs influences sur leur site, sur lequel ils rappellent : "Nous opérons de la même façon que Netflix et Spotify".

Le crédo de cette nouvelle marque ? La durabilité. L'objectif d'H&M est de "permettre à ses clients d'acheter de la qualité à bas coût", en tirant profit des formules d'abonnement mises en place, plutôt que de la quantité de ses ventes. Aussi, la plateforme annonce qu'elle ne "margera pas" et vendra ses vêtements au coût de production. "Nous ne génèrerons pas de revenus avec ce que l’on vend : mais vivrons des frais mensuels versés", expliquent ses fondateurs.

A lire aussi La Redoute, Cdiscount, Petit Bateau... Ces marques qui tentent de concurrencer Vinted sur les vêtements d'occasion

Singular Society propose déjà deux formules d'abonnement. Pour 95 couronnes (kronas), soit 9,5€ par mois, il est possible d'acheter jusqu'à cinq articles sur le site, et pour 195 couronnes, soit 19,5€ par mois, le client peut recevoir 5 fois plus de vêtements (25 articles). Le consommateur peut payer mensuellement ou annuellement et est engagé pendant un an. Il peut toutefois se désengager sans frais pendant les 30 premiers jours qui suivent son achat.

Les impatients pourront déjà retrouver une palanquée d'écharpes, survêtements, pulls duveteux en cachemire, décorations et accessoires pour hommes et femmes sur le site de la marque, mais sans prix affiché. Il est d'ores et déjà possible d'accéder au service en s'inscrivant sur la liste d'attente de l'eboutique. Singular Society "accepte ses demandes d'adhésion petit à petit", et enverra un mail aux futurs adhérents quand ils pourront s'inscrire. Une fois le mail reçu, il suffit de "créer un compte" sur la plateforme et "choisir sa formule d'abonnement". Pour ceux qui ne peuvent pas attendre, le premier magasin de la marque vient également d'ouvrir ses portes à Stockholm pour les fêtes de fin d'année.

Cette expérimentation n'est pas la première que le groupe suédois lance. En effet, H&M avait proposé une vaste opération de déstockage de vêtements, sur la plateforme Afound en 2018. Il a aussi créé Nyden la même année, un label de collections pour les Millenials créées en partenariat avec des célébrités et des influenceurs. Ce concept n'a pas fonctionné car le groupe l'a abandonné un an après son lancement. En octobre, d'énormes machines capables de recycler les vieux vêtements ont aussi vu le jour dans un atelier de la chaîne de prêt à porter à Stockholm, selon BFM.

A lire aussi — Bernard Arnault, Giorgio Armani... Les 15 personnalités les plus riches de l'industrie de la mode

Découvrir plus d'articles sur :