H&M suspend à son tour ses achats de cuir brésilien suite aux incendies en Amazonie

H&M

H&M rejoint Eastpak, Vans et une quinzaine d'autres marques. Le numéro deux mondial du prêt-à-porter a annoncé jeudi 5 septembre avoir suspendu ses achats de cuir en provenance du Brésil. La marque suédoise s'interroge sur les conséquences environnementales de la production de cuir en lien avec les feux de forêt en Amazonie. "En raison des graves feux dans la partie brésilienne de la forêt amazonienne, et de leurs liens avec l'élevage bovin, nous avons décidé un moratoire sur le cuir en provenance du Brésil", a déclaré le groupe dans un communiqué.

"L'interdiction restera en vigueur jusqu'à ce que des systèmes de garanties crédibles soient mis en place pour vérifier que le cuir ne contribue pas à la dégradation environnementale de l'Amazonie", ajoute-t-il. La grande majorité du cuir utilisé par H&M provient d'Europe et seulement une petite partie vient du Brésil, a précisé une porte-parole du groupe.

A lire aussi — Amazonie : la France contribue à la déforestation en important du soja, assurent les ONG

Les incendies en Amazonie suscitent depuis des semaines une émotion internationale et beaucoup sont provoqués par des éleveurs de bétail ou des agriculteurs en défrichant des terres. Pour les mêmes raisons que H&M, l'américain VF Corp, propriétaire entre autres des marques Vans, Timberland ou encore Eastpak, a décidé fin août de ne plus acheter pour le moment de cuir brésilien.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Eastpak, Vans, Kipling et 15 autres marques comptent boycotter le cuir brésilien

VIDEO: Voici pourquoi nous touchons du bois pour nous porter chance