Huawei dit que ses premières voitures autonomes pourraient être lancées dès 2021

REUTERS/Jorge Silva

Le groupe chinois Huawei a déclaré travailler en collaboration avec des constructeurs automobiles européens, japonais et chinois pour lancer ses premières voitures autonomes dès 2021, rapporte ce mercredi 12 juin 2019 le Financial Times. Le groupe d'électronique, qui a été placé par les Etats-Unis sur une liste noire l'empêchant de se fournir en composants d'origine américaine, souhaite en effet élargir ses activités au-delà de son secteur historique des téléphones portables et développer sa gamme de produits dotés de technologies d'intelligence artificielle (IA). 

Voici ce que Dang Wenshuan, l'architecte en chef de la stratégie de Huawei, a déclaré au quotidien économique : "d'après mes connaissances, nous travaillons ensemble pour avoir une voiture qui sera expédiée en 2021 ou 2022 en utilisant ces composants [de conduite autonome], en ajoutant "ce sera en Chine, mais pas seulement en Chine.... ce sera aussi en Europe." Le responsable de Huawei a toutefois ajouté que la Chine ferait partie des leaders de l'industrie des voitures autonomes au niveau mondial à compter de 2021-2022, en raison de la taille et du dynamisme du marché automobile chinois. 

Interrogé sur le degré d'autonomie de ces voitures autonomes, Dang Wenshuan a estimé que le niveau cinq — correspondant à un véhicule capable d'être conduit sans conducteur humain — "ne se produira jamais", précisant que les groupes comme Huawei se concentrent pour parvenir au niveau 4, autrement dit avec un conducteur humain de sécurité.

Par ailleurs, Dang Wenshuan a avancé que 70% de la valeur d'un véhicule autonome proviendra de sa technologie d'information et de communication. Par conséquent, les entreprises telles que Huawei domineront, selon lui, la chaîne de valeur, plutôt que les entreprises automobiles traditionnelles. 

Huawei fournit déjà la technologie centrale d'intelligence artificielle dans la cadre de joint-ventures, dont une avec le constructeur allemand Audi, GAC Toyota Motor, une coentreprise entre Toyota au Japon et une entreprise chinoise, et les fabricants chinois Beijing New Energy Automobile et Changan Automobile.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici pourquoi la SF90 Stradale est la plus puissante Ferrari jamais conçue

VIDEO: Ce robot qui tient dans la main peut vous débarrasser des bactéries présentes dans le lit d'une chambre d'hôtel