Ibiza recrute des étrangers pour infiltrer des soirées illégales et les dénoncer à la police

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Ibiza recrute des étrangers pour infiltrer des soirées illégales et les dénoncer à la police
La police d'Ibiza essaie de mettre en place une équipe de "suivi des fêtes" pour l'aider à réprimer les soirées illégales qui se multiplient sur l'île. © Getty Images

Vous voulez être payé pour devenir espion tout en assistant à des soirées sur l'île d'Ibiza ? Il y a du travail pour vous, mais avec un gros hic. Vous serez bien en soirée à Ibiza, mais votre mission d'agent secret sera au service de la police de l'ile, afin de signaler au gouvernement les rassemblements qui enfreignent les règles du Covid-19.

Selon le journal local Diario de Ibiza, la police espagnole cherche à mettre en place une équipe de "suivi des fêtes" pour l'aider à réprimer les soirées illégales. Elle a besoin d'étrangers car, selon elle, les autochtones connaissent déjà la police locale et à quoi elle pourrait ressembler. Le mois dernier, Ibiza a imposé une interdiction générale des rassemblements entre particuliers entre 1 heure et 6 heures du matin, dans le but de réduire le nombre croissant de cas de Covid sur l'île. La région a connu une augmentation alarmante des cas de Covid-19 en juillet, après avoir ouvert l'île aux touristes en juin. Au 4 août, Ibiza a enregistré une moyenne de 991 cas quotidiens sur 14 jours, contre une moyenne de 40 à 50 cas par jour en mai.

À lire aussi — La ville de New York instaure l'obligation d'être vacciné pour les activités en intérieur

Des amendes stratosphériques

"Ce n'est pas facile car le profil recherché est celui d'étrangers âgés de 30 à 40 ans, mais nous y travaillons depuis deux semaines", a déclaré le fonctionnaire local Mariano Juan au Diario de Ibiza.

Billboard a rapporté en juin dernier que le gouvernement espagnol exigeait que les établissements tels que les bars et les clubs situés dans la zone de fête restent fermés entre 21h30 et 8 heures du matin. Les propriétaires d'entreprises qui organisent des fêtes et font fi de la réglementation pourraient se voir infliger une amende allant jusqu'à 676 000 dollars (570 000 euros), selon un communiqué de presse du gouvernement.

Les amendes n'ont pas mis fin aux fêtes, mais les ont déplacées vers des maisons privées, selon le Guardian, bien que le gouvernement ait également interdit les rassemblements de ce type.

Mariano Juan a ajouté que le nombre de fêtes qui se multiplient à Ibiza commence à mettre à rude épreuve les ressources des forces de police. Cela n'est pas seulement dû au nombre de rassemblements illégaux qui ont lieu, mais aussi au fait que la police d'Ibiza trouve "difficile d'infiltrer" les fêtes lorsque les habitants connaissent les agents.

"(Ces fêtes) ne sont pas seulement un problème lié à l'ordre public, ce qu'elles ont toujours été, mais désormais elles représentent un risque évident pour la santé des gens", a déclaré Juan. "Je n'ai aucun doute sur le fait que (l'équipe de suivi des fêtes) sera opérationnelle cet été. C'est une nécessité pour préserver la situation sanitaire à Ibiza".

Version originale : Cheryl Teh / Insider

À lire aussi — L'Espagne renforce encore les formalités d'entrée pour les voyageurs français

Découvrir plus d'articles sur :