Publicité

Il est possible d'apprendre une langue étrangère pendant son sommeil, selon cette étude

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Il est possible d'apprendre une langue étrangère pendant son sommeil, selon cette étude
Les participants ont reçu des enregistrements à écouter pendant leur sommeil. © FreshSplash/Getty Images
Publicité

Bien qu'il ne soit pas possible de travailler ou de cuisiner en même temps que l'on roupille, notre cerveau est toujours très actif pendant que nous dormons. Il traite constamment des informations, même pendant le sommeil profond — et de nouvelles recherches suggèrent qu'il serait en fait possible d'apprendre de nouvelles informations pendant que nous dormons, selon une étude publiée dans la revue scientifique américaine Current Biology.

Les informations apprises précédemment peuvent être mémorisées pendant le sommeil profond, et les scientifiques ont donc prédit qu'il serait également possible d'absorber de nouvelles informations. Dirigée par Katharina Henke, Marc Züst et Simon Ruch de l'Institut de psychologie de Berne, une équipe de scientifiques a testé s'il était possible d'apprendre une nouvelle langue pendant le sommeil.

À lire aussi — 5 conseils pour améliorer votre rythme de sommeil, selon un coach

Il est difficile de définir des états de conscience tels que "endormi" et "éveillé". Bien que nous utilisons souvent les termes "éveillé" et "endormi" pour définir notre état de conscience, notre cerveau n'est pas aussi simple.

Vous pourrez peut-être apprendre une langue plus rapidement en écoutant des enregistrements pendant votre sommeil, plutôt qu'en classe.  Shutterstock

Nous ne serions pas protégés du monde extérieur durant notre sommeil

Notre cerveau alterne entre deux phases toutes les demi-secondes environ : les phases actives ou "états ascendants" et les phases passives, également appelées "états descendants". Au cours de l'expérience, les participants ont reçu des écouteurs à écouter pendant leur sommeil.

Des mots d'une langue artificielle ont été diffusés pendant leur sommeil, ainsi que leurs traductions en allemand. Lorsque le deuxième mot d'une paire était diffusé de manière répétée dans un "état ascendant", des associations de sens se formaient inconsciemment dans le cerveau.

Les enregistrements diffusés par les écouteurs des participants suggéraient que "Tofer" signifiait "clé" et "Guga" "éléphant". Au réveil, les sujets étaient capables de déterminer si "Tofer" ou "Guga" désignait des objets plus grands ou plus petits.

"Il était particulièrement intéressant de constater que les zones du langage et l'hippocampe — qui régulent normalement l'apprentissage du langage lorsque nous sommes éveillés — étaient également activés lors de l'apprentissage du vocabulaire appris en sommeil profond", a déclaré le co-auteur de l'étude, Marc Züs, dans un communiqué de presse de l'Informationsdienst Wissenschaft (plateforme web qui publie les informations de nombreuses institutions scientifiques, ndlt).

"Il semble que ces structures régulent la formation de la mémoire indépendamment de l'état de conscience dans lequel nous nous trouvons — que ce soit inconsciemment pendant le sommeil, ou consciemment lorsque nous sommes éveillés."

Il semble donc que le sommeil ne soit pas un état dans lequel nous sommes protégés du monde extérieur, comme cela était largement admis dans le domaine de la recherche sur le sommeil — cela signifie que des apprentissages sophistiqués sont possibles pendant que vous roupillez.

Version originale : Lena Anzenhofer et Qayyah Moynihan/Business Insider Allemagne

À lire aussi — L'armée américaine veut développer un implant pour permettre aux soldats de contrôler leur cycle de sommeil

Découvrir plus d'articles sur :