Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Il est recommandé aux Russes de ne pas boire d'alcool pendant 2 mois pour que le vaccin Spoutnik soit efficace

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


L'alcool a-t-il un effet sur l'efficacité des vaccins contre le Covid-19 ? © Getty Images

Les Russes sont indignés suite à l'avertissement d'un responsable de la santé... Ce dernier a affirmé que les personnes ayant reçu le vaccin contre le Covid-19 devraient s'abstenir de boire de l'alcool dans les semaines précédant et suivant leur injection, a rapporté Reuters mercredi.

Anna Popova, responsable de la surveillance de la santé des consommateurs en Russie, est allée à la radio nationale mardi pour dire aux citoyens qu'ils ne devraient pas boire pendant les deux semaines précédant leur première injection du vaccin Spoutnik V. Les personnes vaccinées devraient aussi rester sobres pendant six semaines supplémentaires après cela pour assurer une forte réponse immunitaire, a-t-elle ajouté. Il y a 21 jours entre les deux injections de Spoutnik.

A lire aussi Ceux qui ont des allergies 'importantes' devraient éviter le vaccin de Pfizer, selon les autorités britanniques

"Je pense que le fait de renoncer à l'alcool, en particulier pendant la période des fêtes, serait plus pénible pour l'organisme que le vaccin (et ses effets secondaires) et ses prétendus bienfaits", a déclaré à Reuters Elena Kriven, une habitante de Moscou.

Les experts ne s'accordent pas sur ce conseil

Cependant, les experts russes et américains en matière de vaccins ont déclaré que les conseils d'Anna Popova étaient trop extrêmes. Alexander Gintsburg, le concepteur du vaccin russe, a tweeté à partir du compte de Spoutnik V qu'"une coupe de champagne ne fera de mal à personne".

Dans un autre tweet, Alexander Gintsburg recommande de s'abstenir de consommer de l'alcool trois jours avant et après chaque injection de tout vaccin, et pas seulement de Spoutnik.

Mais William Moss, directeur exécutif de l'International Vaccine Access Center de l'université Johns Hopkins, a déclaré qu'il n'y a pas de données pour appuyer un tel conseil.

"Il n'y a aucune preuve que, si vous prenez une bière ou un verre de vin quelques jours après avoir reçu votre vaccin, cela va interférer avec votre réponse immunitaire ou votre protection après le vaccin", a déclaré William Moss. "Quand ce point est énoncé de manière aussi extrême, je pense qu'il est en fait préjudiciable à la santé publique".

La consommation excessive d'alcool peut affaiblir votre système immunitaire

La consommation chronique et excessive d'alcool — huit verres ou plus par semaine pour les femmes et 15 verres ou plus par semaine pour les hommes, selon les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies — peut avoir un certain nombre d'effets néfastes sur l'organisme, a déclaré William Moss.

Des recherches ont montré que la consommation d'alcool affecte le microbiome de l'intestin et peut endommager les cellules immunitaires qui tapissent les intestins, qui servent de première ligne de défense contre les virus et les bactéries.

Une autre étude a montré que la consommation excessive d'alcool diminue les capacités de lutte contre les infections de certains globules blancs dans les heures qui suivent l'intoxication.

Il est particulièrement important d'avoir un système immunitaire fort pendant une pandémie, il peut donc être judicieux de réduire sa consommation d'alcool pour cette raison. Mais il n'y a pas beaucoup, voire pas du tout, de recherches qui se soient spécifiquement penchées sur les interactions entre les vaccins et l'alcool — probablement parce que la plupart des vaccins sont administrés aux enfants, a souligné William Moss.

Nous en savons peu sur l'efficacité du vaccin russe Spoutnik V

La Russie a approuvé Spoutnik V pour une utilisation par le grand public en août, mais n'a pas encore publié les données des essais de phase 3 qui permettraient de déterminer l'efficacité du vaccin.

Le vaccin Spoutnik V est un vaccin à vecteur adénoviral, qui associe un morceau de coronavirus à une version inactive d'un virus moins nocif. Les candidats vaccins d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson utilisent une technologie similaire.

Le 11 novembre — deux jours après que Pfizer-BioNTech a annoncé les résultats prometteurs de ses essais de vaccins — le gouvernement russe a annoncé dans un communiqué de presse que Spoutnik V était efficace à 92 % après la deuxième dose. Cependant, il n'a pas encore publié les données complètes et vérifiées par les pairs des essais de phase 1 et 2, ce qui crée un climat de secret autour du vaccin.

Version originale : Andrea Michelson/Business Insider

A lire aussi Le médecin en chef de Moderna avertit que le vaccin n'empêchera pas la transmission du virus

Découvrir plus d'articles sur :