Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Il existe peut-être une autre raison pour laquelle Instagram veut cacher les likes

Il existe peut-être une autre raison pour laquelle Instagram veut cacher les likes
© Reuters

Instagram a pris une initiative majeure : la célèbre application de partage de photos et de vidéos a décidé de ne plus montrer le nombre de "likes" sur les publications. Ce nouvel affichage ambitieux est en ce moment testé dans le monde entier sur une poignée d'utilisateurs. Vous pourrez toujours voir le nombre de "j'aime" obtenus sur vos propres publications, mais pas sur celles des autres, ce qui, selon Adam Mosseri, le patron d'Instagram, est destiné à "faire diminuer la pression d'Instagram chez les jeunes".

La logique est la suivante : si vous ne pouvez pas voir le nombre de "likes" sur les publications des autres, vous ne vous sentirez pas mal d'en obtenir moins qu'eux sur vos publications. "Nous sommes prêts à prendre des décisions qui portent préjudice à l'entreprise si elles améliorent le bien-être et la santé des utilisateurs", a déclaré Adam Mosseri au site américain Wired mi-novembre.

Moins de 'likes', plus de revenus publicitaires

Mais ce n'est pas la seule explication à ce changement de l'application, selon un article de la chaîne télévisée américaine CNBC. Les équipes de développement et de data science de Facebook penseraient que le fait de dissimuler les "likes" permettrait en fait d'accroître l'engagement des utilisateurs. Pour résumer : sans les "likes", les gens posteraient plus de photos et vidéos.

Selon cette théorie, les utilisateurs ne se contenteraient pas juste de poster davantage, ils resteraient aussi plus longtemps sur l'application, ce qui augmenterait les revenus publicitaires potentiels de Facebook provenant des utilisateurs d'Instagram.

Instagram n'a pas souhaité répondre aux questions de Business Insider US.

Bien qu'Adam Mosseri a déjà reconnu ce potentiel effet sur l'engagement des utilisateurs, il a, à plusieurs reprises, expliqué que la suppression des "likes" sur Instagram s'inscrivait dans un effort de rendre la plateforme moins toxique.

"On fait ça pour les jeunes", a dit Adam Mosseri à Wired, mi-novembre. "L'idée est d'essayer de diminuer la pression sur Instagram et la compétition entre utilisateurs, de donner aux gens plus d'espace pour se concentrer sur leurs liens avec les gens qu'ils aiment, les choses qui les inspirent. Mais c'est vraiment centré autour des jeunes."

La fin des influenceurs ?

Pour rappel, ce dispositif n'est pour l'instant qu'en phase de test, et l'entreprise n'a annoncé aucune directive officielle concernant un changement permanent. Mais malgré cela, l'annonce de cette nouveauté a déjà eu une conséquence involontaire pour l'application : les utilisateurs les plus précieux d'Instagram — les influenceurs et les célébrités — menacent de partir si la plateforme supprime les "likes".

Adam Mosseri a reconnu que la suppression du compteur à "j'aime" pourrait avoir d'autres conséquences, comme l'augmentation de l'engagement des utilisateurs — mais ce n'est pas le sujet, a-t-il déclaré.

"Cela aura probablement un effet sur le degré d'engagement de certains utilisateurs sur Instagram, qui aimeront sûrement moins de publications et en publieront un peu plus", a dit Adam Mosseri sur Twitter, "mais nous essayons avant tout de savoir quel impact la suppression des 'likes' aura sur la façon dont les gens se sentent".

Version originale : Ben Gilbert/Business Insider. Traduit de l'anglais par Albane Guichard.

Découvrir plus d'articles sur :