John Cryan, président du directoire de Deutsche Bank. REUTERS/Kai Pfaffenbach/File Photo

John Cryan, président du directoire de Deutsche Bank. REUTERS/Kai Pfaffenbach/File Photo

Deutsche Bank a annoncé ce jeudi 27 octobre 2016 un bénéfice net trimestriel de 278 millions d'euros, alors que les analystes avaient anticipé une perte. 

La banque allemande a été portée par les revenus de sa division "Global Markets", en hausse de 10% par rapport à la même période l'année précédente, à 2,6 milliards d'euros, profitant des activités de crédit et de taux.

Les analystes sondés par Bloomberg News prévoyaient une perte de 394 millions d'euros en moyenne. 

Au troisième trimestre de l'année précédente, la banque a affiché une perte record de plus de 6 milliards d'euros après que son patron, John Cryan, ait entamé une révision du bilan financier et des coûts d'exploitation de la banque. 

La performance solide de ce troisième trimestre intervient avec comme toile de fond la volatilité de ses actions et des litiges juridiques avec les Etats-Unis. 

Le mois dernier, les actions de la Deutsche Bank ont dégringolé — au plus bas depuis 30 ans — après la diffusion de rapports indiquant que le ministère de la Justice américain envisageait d'infliger une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) pour régler un litige lié à la vente de titres adossés à des créances hypothécaires. 

L'amende est plus importante que la valeur boursière de la banque, suscitant des craintes que l'institution allemande ne plonge. 

"Nous avons continué d'enregistrer des progrès dans la restructuration de la banque", explique John Cryan dans un communiqué. "Cependant, au cours des dernières semaines, cette évolution favorable a été occultée par l'attention entourant nos négociations sur le dossier des titres adossés à des prêts immobiliers résidentiels (RMBS) aux Etats-Unis. Cela a eu un effet déstabilisateur. La banque travaille dur pour trouver une solution à ce problème aussi rapidement que possible".

Voici les points principaux à retenir concernant les résultats trimestriels de la banque : 

  • Hausse du chiffre d'affaires à 7,5 milliards d'euros, contre 7,3 milliards d'euros à la même période l'année dernière, "malgré un contexte défavorable des taux d'intérêt."
  • Les dépenses hors intérêts ont diminué de moitié, passant à 6,5 milliards d'euros au troisième trimestre, contre 13,2 milliards d'euros un an plus tôt.
  • Le capital de fonds propres (indicateur de la solidité financière d'une banque) a atteint 11,1% contre 10,8% au trimestre précédent.

Version originale : Ben Moshinsky/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Deutsche Bank fait peser un risque sur tout le système selon Christine Lagarde

VIDEO: 3 façons surprenantes qui montrent que les humains continuent d'évoluer