Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les dernières données capturées par la sonde Cassini donnent une raison de plus pour penser qu'une lune de Saturne réunit les conditions propices à la vie

Les dernières données capturées par la sonde Cassini donnent une raison de plus pour penser qu'une lune de Saturne réunit les conditions propices à la vie
© NASA/Handout via REUTERS
  • La sonde Cassini continue de nous fournir de nouvelles informations concernant Saturne et ses lunes, grâce aux dernières données récoltées avant sa désintégration dans l'atmosphère de la planète aux anneaux en septembre 2017.
  • Des chercheurs de l'Université de Heidelberg (Allemagne) viennent de dévoiler qu'Encelade, l'une des lunes de Saturne, abrite des molécules organiques de grande taille. Sur Terre, ce type de molécules très complexes sont précurseurs de la vie.
  • Cette dernière découverte donne une raison de plus pour penser que la petite lune de Saturne serait l'un des lieux propices au développement de formes de vie extraterrestre.

Après 13 ans de loyaux services, la sonde Cassini de la NASA s'est désintégrée dans l'atmosphère de Saturne en septembre 2017, mais elle continue de nous révéler de nouvelles choses concernant la planète aux anneaux et ses lunes.

Grâce aux dernières données récoltées par la sonde qui avait coûté 3,26 milliards de dollars, des chercheurs de l'Université de Heidelberg en Allemagne ont découvert qu'Encelade, la petite lune de Saturne, abritent des molécules organiques de grande taille très complexes. Sur Terre, ces dernières sont des signes précurseurs de la vie.

Cette trouvaille, qui a été relatée dans la revue scientifique "Nature" mercredi 27 juin 2018, conforte l'idée qu'Encelade réunit les conditions propices au développement des formes de vie. En effet, on savait déjà qu'il y a un océan d'eau liquide sous sa surface glacée et des jets de vapeur qui s'en dégagent, sans oublier que du méthane ainsi que de l'hydrogène avaient été détectés.

"C'est la découverte la plus récente faite par Cassini parmi une longue série qui montre qu'Encelade constitue un monde marin potentiellement habitable", a déclaré l'Agence spatiale européenne (ESA), qui était également partenaire de la mission Cassini.

Frank Postberg, l'un des principaux auteurs de l'étude publiée dans "Nature", a indiqué dans un communiqué que ces fragments pourraient provenir d'une activité hydrothermale au plus profond d'Encelade:

"Selon moi, les fragments que nous avons trouvés sont d'origine hydrothermale, ils proviennent du coeur d'Encelade: sous de hautes pressions et des températures chaudes auxquelles on peut s'attendre à cet endroit-là, il est possible que des molécules organiques complexes puissent se former."

Toutefois, même si la petite lune de Saturne semble réunir les conditions propices au développement de la vie, les molécules organiques peuvent aussi provenir d'autres sources, comme les météorites.

Impossible à l'heure actuelle d'avoir une réponse à cette question, il faudra probablement attendre la prochaine génération de sondes pour le savoir.

En 13 ans, la sonde Cassini a déjà permis de découvrir beaucoup de choses sur Saturne et notamment:

  • que les anneaux de Saturne étaient fins comme des lames de rasoir,
  • qu'il existe un vaste océan sous la surface glacée d'Encelade (l'un des satellites/lunes de Saturne),
  • qu'il y a des étendues de méthane liquide sur Titan, le plus grand des 60 satellites de Saturne,
  • et que Pan — une autre lune de Saturne — a une forme semblable à une soucoupe volante.
Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :