La maison-mère de Free décolle en Bourse malgré sa première perte d'abonnés dans le mobile

Xavier Niel, fondateur de Free. flickr/TNS Sofres

Free a perdu des abonnés au deuxième trimestre — comme attendu. Dans le mobile, l'opérateur télécom compte 200.000 clients en moins par rapport au premier trimestre. Ce recul inédit de la base d'abonnés mobiles, à 13,6 millions de clients, confirme les craintes du marché depuis le début de l'année. 

Mais cela n'empêche pas le titre de la maison-mère Iliad de décoller en Bourse, mardi 4 septembre, et d'afficher l'une des plus fortes progressions de l'indice SBF 120 dans l'après-midi, après avoir évolué dans le rouge en début de matinée. 

Le discours des dirigeants du groupe a semble-t-il rassuré les investisseurs. Le directeur général de Free, Thomas Reynaud, a précisé qu'il ne pensait pas que l'opérateur serait le déclencheur d'une consolidation du secteur des télécoms en France, rapporte Reuters. Il mise plutôt sur un rapprochement entre ses concurrents Bouygues et SFR, a-t-il confié à des analystes.

A 14h39, l'action Iliad prend plus de 9%, à 117,85 euros. A l'inverse, ses concurrents Orange (-1,22%) et Bouygues (-2,49%) reculent à la Bourse de Paris. Et Altice, la maison-mère de SFR, perd également 1,73% à la Bourse d'Amsterdam.

Cours de l'action Iliad à 14h39, mardi 4 septembre 2018. Investing.com

En dépit de résultats semestriels très contrastés, Iliad reste optimiste pour la fin de l'année. La société mise notamment sur sa nouvelle box, la Freebox V7 dont la sortie est prévue à l'automne, pour conquérir de nouveaux abonnées.

Free prévoit une progression de sa base d'abonnés très haut débit de 300.000 à 500.000 clients cette année et d'environ 500.000 clients à partir de 2019. L'opérateur réfléchit en outre à se lancer dans le fixe en Italie, où il a déjà recruté 1,5 millions d'abonnés pour son offre mobile, créée fin mai.

Le directeur financier, Nicolas Jaeger, a par ailleurs indiqué que Free avait recruté de nouveaux abonnés en France pendant l'été. "Nous avons pris des mesures fortes dont on commence à voir les résultats", a-t-il assuré à Reuters.

Chute de plus de 45% depuis le début de l'année

Si Iliad rebondit en Bourse, l'action accusait une chute de 45% de sa valeur depuis le début de l'année, avant la séance de mardi. 

Les investisseurs avaient déjà anticipé la baisse du nombre d'abonnés, lorsque les concurrents de l'opérateur fondé par Xavier Niel avaient dévoilé leurs résultats semestriels. Le titre Iliad avait ainsi plongé le 30 août, après la bonne performance affichée par Bouygues.

Depuis son arrivée sur le marché en 2012, c'est la première fois que Free accuse une perte de clients mobiles. Et les difficultés de l'opérateur ne s'arrêtent pas au mobile, puisqu'il affiche également des abonnés en moins dans le fixe. Si l'hémorragie est beaucoup moins importante — de 28.000 clients — elle n'est pas de nature à rassurer sur le modèle de Free, qui tire la majorité de ses revenus du fixe.

Sur le plan financier, le chiffre d'affaires de la société ressort stable sur l'ensemble du premier semestre, à 2,4 milliards d'euros. En revanche, le résultat opérationnel courant a souffert de la dégradation des performances commerciales, puisqu'il recule de 5,6%, à 406 millions d'euros.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Bouygues décolle en Bourse et fait chuter son concurrent Iliad

VIDEO: Ce supermarché a ouvert un rayon sans plastique