Xavier Niel

Xavier Niel, vice-président d'Iliad. Flickr.com/Official Leweb Photos

Iliad s'est livré à de multiples annonces, mardi 7 mai, fixant notamment de nouveaux objectifs à l'horizon 2024 dans le cadre d'une journée dédiée aux investisseurs. La maison-mère de Free se donne notamment pour ambition de raccorder 30 millions de prises en fibre d'ici les cinq prochaines années pour atteindre au total 4,5 millions d'abonnés très haut débit. La société fondée par Xavier Niel entend aussi faire migrer 80% de ses clients vers son offre la plus onéreuse dans le mobile, le forfait 4G illimité auquel sont abonnés 58% de ses clients aujourd'hui.

Pour financer le déploiement de ses réseaux 4G et 5G d'ici 2024, en France et en Italie, Iliad a conclu un partenariat stratégique avec Cellnex, numéro un en Europe des infrastructures de télécommunications sans fil. Cet accord prévoit notamment la cession de 70% de la société qui gère les 5 700 tours d'Iliad en France et la vente de 2 200 pylônes en Italie. Le tout pour un montant de 2 milliards d'euros. Cette transaction doit aussi permettre à Iliad de "conforter sa solidité financière" en réduisant sa dette, précise le groupe dans un communiqué

Les annonces de la maison-mère de Free semble réjouir les investisseurs. A la Bourse de Paris, le titre Iliad, qui a chuté de 40% sur les douze derniers mois, prend plus de 5% mardi matin.

Cours de l'action Iliad à la Bourse de Paris, mardi 7 mai 2019. Investing

Le groupe a en outre dévoilé un chiffre d'affaires en progression de 7,7% au premier trimestre de l'année, à 1,29 milliard d'euros, contre des revenus presque stables (+0,5%) au quatrième trimestre 2018. En France, le chiffre d'affaires ressort en hausse de 1%, en intégrant le rachat de l'opérateur dédié aux entreprises Jaguar Networks. Iliad profite notamment de l'amélioration de ses revenus dans le mobile quand le fixe recule de 2,7%.

Capture d'écran d'un graphique au sein du communiqué d'Iliad sur son chiffre d'affaires au T1 2019. Iliad

Si Iliad revendique désormais 3,3 millions d'abonnés à fin mars en Italie, grâce à un gain de 472 000 clients sur le trimestre, son opérateur Free continue en revanche de perdre des abonnés dans l'Hexagone, mais de manière moins brutale qu'en 2018. Sur le mobile, il affiche ainsi 50 000 abonnés en moins et sur le fixe 16 000 de moins. En revanche, Free compte 150 000 nouveaux clients dans la fibre, portant à 1,1 million son nombre d'abonnés. 

"Beaucoup de choses ont été entreprises au cours des derniers mois. On commence à voir les premiers signes positifs", a déclaré Thomas Reynaud, le directeur général d'Iliad, selon Reuters, avant de préciser que le chemin était encore long à parcourir.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Iliad (Free) tente de justifier sa perte d'abonnés et écarte une 'erreur stratégique'

VIDEO: Voici comment la prise de poids affecte votre corps