D'impressionnantes images satellite de l'Europe montrent comment la canicule a brûlé des pays entiers cet été

Les images satellitaires de l'Agence spatiale européenne montrent à quel point la chaleur a modifié la surface de la terre en un mois seulement. ESA

  • Les pays plus froids ont peut-être apprécié le temps ensoleillé en Europe cet été.
  • Mais la vague de chaleur des dernières semaines a aussi causé beaucoup de dommages et de destruction, tant aux personnes qu'à la faune sauvage.
  • L'Agence spatiale européenne et l'astronaute allemand Alexander Gerst ont publié des images satellite de l'Europe avant et après la canicule.

Alors que certains pays plus froids ont peut-être apprécié l'ensoleillement de l'Europe cet été, la vague de chaleur des dernières semaines a également causé beaucoup de dégâts et de destruction — tant aux personnes qu'à la faune et la flore sauvages.

Des sécheresses à travers l'Europe ont provoqué de nombreux incendies de forêt, et la Suède et la Grèce ont été particulièrement touchées.

Grâce à l'Agence spatiale européenne et à l'astronaute allemand de l'ESA, Alexander Gerst, on peut mesurer l'étendue des dégâts sur l'ensemble du continent, avant et après la canicule, images satellite de l'Europe à l'appui.

Découvrez les impressionnantes photos avant et après ci-dessous.

La terre est passée du vert au brun en l'espace de quelques mois.

 

Selon l'ESA, ces images ont été prises à deux mois d'intervalle.

Vous pouvez voir l'Irlande, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Belgique, ainsi que certaines parties de l'Allemagne et de la France.

Le Danemark, la Suède et l'Allemagne ont tous connu des changements similaires au cours de la même période.

Alors qu'à la fin juin, presque toutes les zones étaient vertes, à peine quelques semaines plus tard, tout a séché et a viré au brun.

La comparaison côte à côte de la NASA entre cette année et l'année dernière montre un changement spectaculaire.

Sur la photo de gauche, on voit l'Allemagne, le Danemark et la Suède le 19 juillet 2017. Sur la droite, sont les mêmes domaines Juillet 24, 2018. NASA / Earth Observatory

La vitesse à laquelle la météo a détruit une grande partie des espaces verts de l'Europe est alarmante.

Une comparaison entre le 17 juillet 2017 et le 15 juillet 2018 montre une différence significative.

Le 17 juillet 2017 (à gauche) et le 15 juillet 2018 (à droite). NASA/Earth Observatory

La Grande-Bretagne, la France, la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne ont tous subi les effets de la chaleur cet été.

La Suède a été particulièrement touchée par la canicule.

Gotland est une île suédoise dans la mer Baltique. Rymdstyrelsen / Google / Esa

L'image de gauche montre l'île suédoise, Gotland, dans la mer Baltique en juillet 2017. A droite, la même zone est représentée en juillet 2018.

La province suédoise de Skåne semble radicalement différente de l'année dernière.

Les photos satellites de Skåne montrent les dégâts causés par la météo cet été. Rymdstyrelsen / Google / ESA / ESA

Clairement, cet été a été beaucoup plus chaud et sec que l'an dernier.

Les photos avant et après de la province suédoise du Småland sont tout aussi frappantes.

Le Småland a également été sévèrement touché par la sécheresse. Rymdstyrelsen / Google / Esa

La différence entre les deux images est frappante et montre un changement climatique évident au cours des dernières années.

Le Portugal a aussi du lutter contre des incendies de forêt cet été.


Gerst a dit que l'image semblait montrer de la poussière, du sable et de la fumée.

Les images de l'ESA montrent l'évolution du  Danemark entre juillet 2017 et juillet 2018.

Le contraste entre les images du Danemark entre juillet 2017 et juillet 2018 est impressionnant.

Berlin était également nettement plus brune et sèche que l'an dernier.

La capitale allemande n'a pas été épargnée par la canicule.

La ville d'Uppsala, au nord de Stockholm, semble beaucoup moins luxuriante que l'année dernière.

Les zones vertes d'Uppsala ont été brûlés. Rymdstyrelsen / Google / Esa

Considérant qu'il n'a fallu que deux mois pour que la chaleur de cet été ravage la verdure sur tout un continent, regarder vers un avenir de réchauffement climatique continu est effrayant.

Version originale: Stefanie Kemmner/Business Insider Deutschland

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: On a testé la thérapie par flottaison — cette technique de méditation peut provoquer des effets hallucinatoires

Contenu Sponsorisé

Les technologies qui nous ont fait gagner le plus de temps

  1. neko

    C'est simple , pas de forêt , pas de grand arbres les champs crames. On le voit dans les cliché berlin / Danmark, les zones boisé n'ont pas souffert de conséquence visible par satellite.

  2. Fr-en

    June - july = 1 mois, par conséquent est encore plus impressionnant !

Laisser un commentaire