L'impact du mouvement des 'Gilets jaunes' va amputer la croissance de 0,1 point — autant que la grève SNCF du printemps dernier

Des casseurs détruisent une vitrine en marge de la mobilisation des "Gilets jaunes" à Paris, le 8 décembre 2018. REUTERS/Stephane Mahe

La mobilisation des "Gilets jaunes" dure depuis quatre semaines et elle devrait amputer la croissance française de 0,1 point au dernier trimestre 2018. C'est ce qu'a déclaré ce matin le ministère de l'Economie, Bruno Le Maire sur RTL.

"Les événements actuels devraient nous faire perdre 0,1% de croissance de notre richesse nationale au dernier trimestre", a déclaré Bruno Le Maire. 

C'est un recul comparable à l'impact de la grève SNCF du printemps dernier, et cela correspond à près de 2 milliards d'euros. 

"C'est de la prospérité en moins pour les Français [...]. Ce n'est pas rattrapable, on est dans les derniers jours de l'année, ce qui compte maintenant c'est qu'on puisse mettre un terme à cette crise."

Pour autant, le ministre n'a pas encore revu à la baisse la croissance pour l'ensemble de l'année, attendue à 1,7% par le gouvernement.

Il a en revanche assuré que ses services étaient mobilisés pour aider les commerçants, indépendants, TPE, PME, victimes du conflit. Une cellule de crise a été mise en place au ministère. 

"Nous sommes totalement déterminés à apporter à chacun toutes les solutions dont ils ont besoin. Les charges sociales, charges fiscales, s'il faut reporter nous reporterons, et nous traiterons chaque cas individuellement", a promis le ministre, qui a assuré également du soutien des banques et des assurances.

"Les banques, je les ai reçues il y a très peu de temps, elles sont prêtes aussi à faire un effort, agence par agence, entreprise par entreprise. Vous avez des besoins de trésorerie, vous pouvez allez chez votre agence bancaire, elle doit vous les apporter. Même chose pour les assureurs, je leur ai demandé de faire preuve de la plus grande diligence pour qu'ils puissent répondre immédiatement aux besoins de ces entreprises qui ont été touchées par la crise de samedi et des semaines passées."

"On fera tout et plus que tout, et s'il y a des difficultés des points de blocages, des choses qui ne vont pas assez vite, nous ferons le nécessaire pour répondre aux attentes de tous ceux qui sont touchés par la crise aujourd'hui", a également assuré le ministre.

Dimanche, en allant rencontrer des commerçants parisiens, Bruno Le Maire avait évoqué une "catastrophe pour le commerce, une catastrophe pour notre économie".

Au delà de l'impact sur la croissance, le mouvement des "Gilets jaunes" va avoir un important impact budgétaire. Les mesures déjà promises par le gouvernement pourraient coûter plus de 10 milliards d'euros aux finances publiques.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 9 plus grosses amendes jamais infligées par l'Autorité de la concurrence à des cartels

VIDEO: Apple devrait présenter 3 nouveaux iPhones dans quelques semaines — voici ce que l'on sait