Impôts, référendum, retraites... La liste des mesures annoncées par Emmanuel Macron

Le président Emmanuel Macron, lors de sa conférence de presse à l'Elysée, le 25 avril 2019. REUTERS/Philippe Wojazer

On les attendait le 15 avril dernier, elles ont dû être reportées à cause de l'incendie de Notre-Dame de Paris. C'est finalement ce jeudi 25 avril qu'Emmanuel Macron a dévoilé sa série de mesures suite à la conclusion du "grand débat national". Devant un parterre de journalistes réunis au Palais de l'Elysée, le Président de la République a officialisé ses annonces au cours d'une allocution d'une heure, avant une séance de questions-réponses avec la presse.

Emmanuel Macron a commencé par revenir sur cet exercice "inédit dans les démocraties contemporaines qui a permis à plusieurs millions de concitoyens de participer", qu'a été le grand débat, et qu'il considère comme sa "grande fierté". Il a également appelé au retour de "l'ordre public", suite au mouvement des "gilets jaunes". "Face à toutes ces inquiétudes qui se sont exprimées, est-ce qu'il faudrait tout arrêter de ce qui a été fait il y a deux ans ?", s'est demandé le Président lors de son introduction. "Je me suis posé la question : est-ce qu'on a fait fausse route ? Je crois tout le contraire."

"Face au sentiment d'injustice, nous devons apporter une réponse qui place l'homme au coeur de notre projet", a-t-il ajouté. "Je crois que (les) fondamentaux des deux premières années doivent être préservés, poursuivis et intensifiés". Emmanuel Macron indique vouloir "redonner une espérance de progrès à chacun, en demandant à chacun le meilleur de lui-même".

Voici les principales annonces d'Emmanuel Macron lors de cette conférence de presse :

Sur le fonctionnement de l'Etat :
  • Une "part significative de proportionnelle" au Parlement (autour de 20%) et la réduction du nombre de parlementaires.
  • Simplifier le référendum d'initiative partagée dans le cadre de la réforme constitutionnelle (en abaissant le seuil de signatures à 1 million, contre 4 millions aujourd'hui) et renforcer le droit de pétition au niveau local, pour que les citoyens inscrivent des sujets à l'ordre du jour des assemblées locales.
  • Réforme du Conseil économique, social et environnemental, qui deviendra un Conseil de la participation citoyenne et accueillera des citoyens tirés au sort. Dès le mois de juin, 150 citoyens seront tirés au sort pour intégrer ce conseil.

Ces changements se feront dans le cadre d'une réforme constitutionnelle simplifiée, soumise au Parlement à l'été.

  • Un "nouvel acte de décentralisation", pour doter les collectivités locales de nouvelles compétences et de financements clairs, d'ici le premier trimestre 2020. 
  • Pas de fermeture d'école ou d'hôpital sans accord du maire de la commune d'ici à la fin du quinquennat.
  • Plus de fonctionnaires sur le terrain, et davantage de suppressions de postes dans les administrations centrales. Le Premier ministre présentera sa réforme de la fonction publique le mois prochain.
  • Abandon de l'objectif de réduction de 120 000 du nombre de fonctionnaires s'il n'est pas tenable 
  • Une maison "France services" dans chaque canton, où les citoyens pourront retrouver les différents services de l'Etat.
  • Une réforme de la haute fonction publique, mettant notamment fin aux grands corps, avec l'objectif de mettre fin à la "protection à vie"
  • Suppression de l'ENA "pour bâtir quelque chose de mieux"

Emmanuel Macron se dit cependant contre le vote obligatoire et la reconnaissance du vote blanc.

Sur les impôts, les prestations sociales et l'éducation :
  • Une baisse "significative" de l'impôt sur le revenu, notamment pour "ceux qui travaillent", de l'ordre de 5 milliards d'euros. Cette baisse serait financée par la suppression de certaines niches fiscales pour les entreprises, par la baisse des dépenses publiques (via notamment la suppression de certains organismes publics "inutiles"), et "la nécessité de travailler plus". Réviser les règles sur le temps de travail hebdomadaire ou supprimer un jour férié a été exclu.
  • La prime exceptionnelle défiscalisée et sans cotisations sera reconduite cette année.
  • Des classes de 24 élèves maximum dans toutes les écoles maternelles et primaires de France et le dédoublement des classes de grande section de maternelle dans les quartiers sensibles, comme c'est déjà le cas en CP et devrait l'être à la rentrée 2019 en CE1.
  • Garantir le paiement des pensions alimentaires non honorées. "Je veux que nous mettions en place de manière très rapide un système où on donnera à la CAF la prérogative de puissance publique pour qu'elle puisse prélever les pensions alimentaires dues", précise le Président.

Emmanuel Macron a également défendu la transformation de l'ISF en impôt sur la fortune immobilière (IFI). "C’est une réforme pour produire, pas un cadeau pour les plus fortunés", a-t-il dit.

Sur les retraites :
  • Réindexation des retraites de moins de 2 000 euros sur l'inflation à partir du 1er janvier 2020, et de toutes les retraites à partir de 2021.
  • "Refondation profonde" du système de retraite, en bâtissant un système "juste" par points.
  • Envisager un système pour allonger la durée effective de cotisation, sans recul de l'âge légal de départ à la retraite, fixé aujourd'hui à 62 ans. 
  •  Redéfinition d'un "seuil minimal pour tous ceux qui ont travaillé" qui doit être "supérieur au minimum vieillesse". Le chiffre de 1.000 euros par mois a été évoqué.

Sur la transition énergétique :
  • Redéfinir les aides financières liées au changement climatiques lors d'une "convention citoyenne sur la transition énergétique". Ce qui en sortira sera soumis au vote du Parlement, au référendum ou appliqué directement.

Sur l'immigration :
  • Instaurer un débat parlementaire sur la politique migratoire chaque année.
  • Refonder le système Schengen, qui "ne marche plus", quitte "à ce que soit avec moins d'Etats"

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le gouvernement lance 16 expérimentations de voitures autonomes sur les routes de France

VIDEO: Comment observer une éclipse solaire si vous n'avez pas de lunettes de protection