L'astronaute allemand Alexander Gerst est actuellement commandant en chef de l'ISS. ESA/NASA

Les capsules russes Soyouz — seul véhicule de transports actuellement en service pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) — resteront clouées au sol jusqu'à nouvel ordre, après l'incident de l'une d'elles, ce jeudi 11 octobre 2018.

Cet incident — qui fait l'objet d'une enquête menée par l'agence spatiale russe Roscosmos — a notamment pour conséquence de retarder le retour des trois astronautes actuellement en mission sur l'ISS, à savoir l'Allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergey Prokopyev, rapporte Business Insider US.

Avant l'incident, les astronautes étaient censés revenir sur Terre en décembre. Aujourd'hui, on ne sait pas exactement ce qu'il adviendra, puisqu'aucun Soyouz n'est censé décoller pour le moment: 

L'Agence spatiale européenne (ESA) — à laquelle est rattaché l'Allemand Alexander Gerst — a en effet déclaré dans un bref communiqué: 

"Ce tir avorté aura un impact sur le planning proche de l'ISS et sur la mission Horizons de l'astronaute de l'ESA Alexander Gerst. Nous ne pouvons pas faire davantage de commentaires pour le moment".

Interrogé par nos confrères de Business Insider US, l'astronaute canadien désormais à la retraite, Chris Hadfield, a indiqué: 

"Cela [ndlr: le retour des astronautes sur Terre] pourrait prendre plusieurs mois. Ils sont comme des naufragés là-bas, indéfiniment, jusqu'à qu'on puisse trouver un autre véhicule pour aller là-haut." 

Mais l'équipage à bord n'est pas totalement coincé, à 408 km d'orbite de la Terre. Il existe un autre véhicule Soyouz amarré à l'ISS, qui peut être utilisé, en cas d'urgence. 

Mais sa durée de vie est seulement de 200 jours depuis son arrivée sur place, le 6 juin dernier. Cela signifie qu'il faudra l'utiliser en janvier au plus tard, si la mission Soyouz programmée pour décembre n'est pas lancée comme prévu. Car les consignes de sécurité exigent la présence d'un "bateau de sauvetage" quand la station est habitée. 

Après la mission Soyouz de décembre, celle d'après est planifiée pour avril. 

Selon, Chris Hadfield, la NASA et ses partenaires veulent que l'équipage actuel reste le plus longtemps possible à bord de l'ISS: 

"Nous devons penser sur le long terme par rapport à la santé de l'équipage sur la station spatiale et la santé de la station elle-même. Si vous abandonnez la station spatiale, il n'y aura plus personne pour réparer les choses si elles se cassent, et au final, nous pourrions avoir un grave problème. Donc selon mes prédictions, ils prolongeront la durée de mission de l'équipage actuellement à bord aussi longtemps que possible."

Hier matin, les astronautes Alexeï Ovchinine et Nick Hague ont dû atterrir en urgence, après une panne de moteur constatée sur le Soyouz censé les amener jusqu'à l'ISS, une demi-heure après son décollage.

Les deux astronautes sont indemnes, mais on n'en sait pas plus concernant la défaillance observée sur le moteur du deuxième étage de la capsule.

Un tel incident sur un Soyouz n'était pas arrivé depuis 35 ans. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Ces lunettes permettent de masquer les écrans dans la vraie vie

VIDEO: Pourquoi y a-t-il toujours autant de problèmes avec la connexion Bluetooth?