Un important investisseur européen dit que les startups ne vaudront pas 100Mds$ tant qu'elles n'offriront pas de meilleures stock options à leurs salariés

Le cofondateur d'Index Ventures, Neil Rimer. Index Ventures

  • D'après une nouvelle étude, les startups américaines offrent bien plus de stock options à leur personnel que les startups européennes.
  • La société de capital-risque Index Ventures considère que cela a des répercussions sur les chances de l'Europe de créer des firmes tech de l'envergure des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon).
  • Les investisseurs de la tech veulent que les gouvernements européens réduisent les taxes que les gens paient pour leurs stock options.

D'après la société de capital-risque Index Ventures, les startups européennes de la tech auraient beaucoup à gagner en offrant plus de stocks options à leurs employés s'ils veulent atteindre la grandeur des entreprises que sont Google, Apple, Facebook et Amazon.

L'étude "Rewarding Talent" a révélé que les salaries détenaient 20% des startups en stade avancé aux Etats-Unis, contre 10% seulement en Europe.

L'étude a également mis en évidence le fait que deux-tiers des stock options étaient réservés aux cadres supérieurs en Europe, a contrario des États-Unis.

Index Ventures, qui suit les traces de Deliveroo, Skype et Facebook depuis leurs premiers pas, met en garde sur le fait que les meilleurs talents risquent de quitter l'Europe si les startups ne leur offrent pas le même niveau de stock que leurs rivaux américains.

"L'Europe est dans la folie des grandeurs, mais le problème est qu'elle risque de ne jamais parvenir à avoir des sociétés de la taille d'Amazon, Facebook et Google si elle ne peut pas rivaliser au niveau des talents dont elle a besoin", prédit l'associé fondateur d'Index Ventures, Neil Rimer, dans un communiqué.

Martin Mignot, partner chez Index Ventures, ajoute que "l'accès au talent est l'ingrédient principal pour créer des sociétés tech transformatrices, et c'est pourquoi on appelle les gouvernements européens à élever le niveau de compétitivité pour nos entrepreneurs ambitieux en fixant les bonnes conditions pour soutenir et encourager l'actionnariat des employés."

"Attirer les meilleurs talents est l'objectif principal de tous les entrepreneurs, et cela doit être la priorité de tous les gouvernements qui cherchent à encourager l'innovation, l'entrepreneuriat et la croissance de l'emploi".

Pourquoi les startups européennes n'offrent pas autant de stock que leurs rivales américaines

Index Ventures affirme que les gouvernements européens taxent injustement les sociétés et leurs employés détenant des actions. La société de capital-risque remet en cause les politiques fiscales qui vraient d'un pays à un autre en Europe. La politique du Royaume-Uni est par exemple la plus favorable pour les startups en Europe, tandis que celles de l'Allemagne et l'Espagne doivent être réformées. 

D'après Index, les travailleurs européens ne comprennent pas non plus clairement les avantages financiers qu'il y a, à être actionnaire.

Les études ont montré que les employés ne s'attendent pas à obtenir des stock options quand ils sont embauchés. Mais Index espère que cela changera avec le temps.

Version originale: Sam Shead/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 11 pays qui savent le mieux développer, attirer et garder les talents pour leurs entreprises

VIDEO: Ce château à Aix-en-Provence est en vente pour 14,5 millions d’euros — voici à quoi il ressemble de l’intérieur