PSA est le 4e constructeur automobile soupçonné de tromperie par la justice française

PSA, Carlos Tavares

Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot Citroen. REUTERS/Arnd Wiegmann

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire à l'encontre du groupe PSA au sujet des émissions polluantes, a-t-on appris lundi de source judiciaire, confirmant une information de Libération.

Cette information judiciaire a été ouverte le 7 avril pour "tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués, avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l'homme ou de l'animal", a ajouté la source.

Le parquet de Paris a déjà ouvert des informations judiciaires à l'encontre de Volkswagen, Renault et Fiat. Elles font suite aux conclusions des enquêtes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dans le dossier des émissions polluantes de véhicules diesel.

PSA a fait savoir qu'il ferait valoir ses arguments "pour éviter tout amalgame et défendre ses intérêts".

"Le groupe PSA (...) respecte les réglementations dans tous les pays où il opère", ajoute le constructeur automobile français dans un courriel envoyé à Reuters.

Selon Libération, trois juges d'instruction du pôle santé publique du parquet de Paris vont mener "des investigations afin de déterminer si les rejets d'oxydes d'azote (NOx) des moteurs diesel équipant au moins six véhicules de marque Peugeot et Citroën ont dépassé les normes admises par la loi", précise le quotidien sur son site internet.

Après le scandale des logiciels truqués chez Volkswagen à l'automne 2015, les autorités françaises ont lancé des enquêtes sur les pratiques des constructeurs automobiles relatives aux émissions d'oxydes d'azote (NOx) considérées comme très polluantes.

En mars, la DGCCRF a estimé qu'il n'y avait pas matière à transmettre à la justice ses investigations concernant le constructeur allemand Opel en passe d'être racheté par PSA.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le plus grand prêteur au monde veut vérifier que les 800 M€ octroyés à Renault n'ont pas servi à une fraude sur le diesel

Se faire envelopper dans du chocolat peut être bon pour la peau — on l'a testé pour vous

  1. NKM, c'est le diesel

    Pour tout savoir sur ce qui se passe réellement au niveau des émissions réelles de NOx et dorénavant du NH3 (l’ammoniac issu de l’urée de l’AdBlue en environnement SCR), tapez sur Google « AVEM » suivi de « Innovation Day ».

    Tout y est, les lanceurs d’alerte très au fait des dossiers constructeurs se lâchent…

    On vient ENFIN de comprendre pourquoi les diesels Euro 5 et Euro 6 sont en fait les plus polluants…

    Commencer la lecture par les tous derniers commentaires des internautes en bas de page, pour comprendre pourquoi notamment Peugeot, Renault et certains constructeurs allemands ont du souci à se faire…

Laisser un commentaire