Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Ingenuity a survécu à sa première nuit sur Mars et s'apprête à voler

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Ingenuity a survécu à sa première nuit sur Mars et s'apprête à voler
Ingenuity s'apprête à faire son premier vol. © NASA/JPL-Caltech

L'hélicoptère Ingenuity de la NASA s'est séparé du rover Perseverance sur Mars. Il est presque prêt à inaugurer une nouvelle forme d'exploration spatiale. Il a également survécu à sa première nuit seul sur la planète rouge. Après s'être lentement déployé de sa cachette dans le ventre du rover Perseverance, le robot de 1,8 kilogramme appelé Ingenuity a touché le sol samedi. En résistant aux températures glaciales, Ingenuity a surmonté l'un des plus grands obstacles dans la quête de la NASA pour faire voler le premier drone sur une autre planète.

Ingenuity est prêt à effectuer son premier vol martien dès dimanche. Si tout se passe bien, le drone spatial disposera d'une fenêtre d'environ 30 jours pour tenter jusqu'à cinq vols de plus en plus difficiles, s'aventurant chaque fois plus haut et plus loin. Le rover Perseverance de la NASA, qui a transporté Ingenuity sur Mars, se perchera à proximité et enregistrera des vidéos. Ces images aideront la NASA à recueillir des données cruciales sur cette démonstration technologique, qui pourrait ouvrir la voie à une nouvelle méthode d'exploration des autres planètes. Maintenant déployé, Ingenuity est désormais prêt pour ces vols.

À lire aussi — La NASA veut faire décoller un hélicoptère sur Mars début avril

Petit à petit, Ingenuity s'installe sur Mars. NASA/JPL-Caltech

Après avoir déposé l'hélicoptère au sol, le rover a reculé, exposant les panneaux solaires d'Ingenuity pour qu'ils puissent absorber la lumière du soleil. Cela a également exposé le drone à voilure tournante aux nuits martiennes glaciales. Dans le cratère Jezero, l'ancien bassin lacustre où Perseverance a atterri, les températures nocturnes peuvent descendre jusqu'à - 54C°.

"C'est la première fois qu'Ingenuity se retrouve seul à la surface de Mars", a déclaré MiMi Aung, cheffe de projet de la NASA pour l'hélicoptère, dans un communiqué de presse. "Mais nous avons maintenant la confirmation que nous avons la bonne isolation, les bons chauffages et suffisamment d'énergie dans sa batterie pour survivre à la nuit froide, ce qui est une grande victoire pour l'équipe. Nous sommes impatients de continuer à préparer Ingenuity pour son premier essai en vol."

Le vol d'Ingenuity dans un autre monde pourrait être le premier d'une longue série

Voici à quoi pourrait ressembler Ingenuity en vol. NASA/JPL-Caltech

La NASA a dépensé 85 millions de dollars (72 milllions d'euros environ) pour développer Ingenuity. Le drone à voilure tournante a déjà prouvé qu'il était suffisamment robuste pour survivre au voyage de près de 483 millions de kilomètres vers Mars et supporter les températures extrêmes de la planète. Mais il doit aussi voler. L'atmosphère de Mars est incroyablement mince ; sa densité ne représente que 1 % de celle de la Terre. Pour attraper suffisamment d'air, les quatre pales en fibre de carbone de l'hélicoptère doivent tourner dans des directions opposées à environ 2 400 tours par minute, soit environ huit fois plus vite qu'un hélicoptère de passagers sur Terre.

Le premier vol d'Ingenuity permettra simplement de vérifier si l'hélicoptère peut décoller de quelques mètres du sol, rester en vol stationnaire pendant environ 30 secondes, puis retomber. À partir de là, chaque test deviendra plus difficile, pour aboutir à un vol final qui pourrait transporter l'hélicoptère à plus de 300 mètres du sol martien.

Une animation représentant Ingenuity en vol. NASA/JPL-Caltech

Ingenuity ne mènera aucune autre activité scientifique sur Mars — il s'agit d'un démonstrateur technologique — mais les futurs hélicoptères spatiaux pourraient ouvrir de nouvelles frontières scientifiques sur d'autres planètes. "Nous utilisons des drones et des hélicoptères ici sur Terre pour toutes sortes de choses pour lesquelles ils sont plus adaptés que les véhicules terrestres", a déclaré Håvard Grip, le pilote en chef de la NASA pour Ingenuity, lors d'un point de presse en mars.

Sur d'autres planètes, on pense que des explorateurs aériens similaires pourraient accomplir des tâches que les rovers ne peuvent pas faire. "Cela pourrait être à des fins de reconnaissance — prendre des photos pour repérer des zones, des cibles scientifiques potentielles pour les futurs rovers, ou même les futurs astronautes sur Mars", a déclaré Håvard Grip. "Il pourrait aussi transporter ses propres instruments scientifiques dans des zones où il est impossible d'accéder avec un véhicule terrestre."

Une fois les vols d'essai d'Ingenuity terminés, Perseverance devrait se diriger vers les falaises d'un ancien delta de rivière pour sa propre mission scientifique révolutionnaire : la recherche de fossiles d'anciens microbes extraterrestres sur Mars.

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi — 3 robots internationaux devraient atteindre Mars le mois prochain, voici leurs principales missions

Découvrir plus d'articles sur :