La croissance économique de la France ralentit plus que prévu au T1

La consommation des ménages en France reste atone. Pexels

La croissance de l'économie française a ralenti plus que prévu au premier trimestre, selon la première estimation publiée par l'Insee

Le PIB a progressé de 0,3% sur les trois premiers mois de l'année — contre 0,4% attendu — sa plus faible hausse depuis le troisième trimestre 2016.

C'est aussi un net ralentissement par rapport au trimestre précédent: le PIB avait progressé de 0,7% sur les trois derniers mois de 2017.

La période a été marquée par une consommation des ménages atone et une décélération des investissements des entreprises. "Au total, le solde extérieur ne contribue pas à la croissance du PIB au premier trimestre. De même, les variations de stocks sont stables et ne contribuent donc pas à la croissance du PIB", précise aussi l'Insee.

La production totale de biens et services a nettement ralenti au 1er trimestre (+0,3% après +0,9%), une évolution due aux seuls biens, où elle a reculé de 0,6% (après une hausse de 1,2% au 4e trimestre 2017).

La production manufacturière a accusé une baisse de 1,1% (après +1,5%) du fait de la baisse importante en matériel de transports, un secteur qui avait porté l'activité de fin 2017.

La consommation des ménages a progressé au rythme inchangé de 0,2%, les seules dépenses en biens restant stables comme au trimestre précédent.

L'investissement global a augmenté de 0,6% contre +1,1% au quatrième trimestre 2017), une nette décélération due aux entreprises, dont la croissance de l'investissement s'est limitée à 0,5% (contre +1,6% au 4e trimestre 2017).

L'investissement des ménages est resté soutenu (+0,5% après +0,6%) en raison de la bonne tenue du secteur de la construction et celui des administrations publiques a franchement accéléré (+0,9% après +0,5%), affichant son niveau le plus élevé depuis le quatrième trimestre 2008.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 20 meilleurs pays où investir en 2018

VIDEO: Airbus veut vous faire voyager dans la soute d'un avion dès 2020 — voici à quoi ça pourrait ressembler