Les patrons français n'ont jamais été aussi optimistes depuis 6 ans — ils font des promesses pour la fin de l'année

Un employé Safran travaille sur le moteur LEAP-1A co-développé avec General Electric pour Airbus à Villaroche, le 11 mai 2017. REUTERS/TIm Hepher

La rentrée du Gouvernement s'annonce chargée avec la préparation du prochain budget et la réforme du travail, deux sujets qui ont déjà suscité l'ire de syndicats et associations. Des mobilisations sont d'ores et déjà prévues. La CGT a appelé à une journée "d'action et de grève" le 12 septembre.

Pourtant, Emmanuel Macron semble encore bénéficié d'un vent porteur dans l'économie.

"Pour 2017, les industriels prévoient d'augmenter leurs dépenses d'investissement de 7 % par rapport à 2016", indique l'INSEE ce jeudi dans le cadre d'une enquête mensuelle sur l'indicateur global du climat des affaires.

Le climat des affaires en France s'est ainsi amélioré en août pour le quatrième mois consécutif, atteignant un niveau sans précédent depuis avril 2011, en hausse d'un point à 109, selon les données publiées jeudi par l'INSEE.  Il reste largement au-dessus de sa moyenne de long terme, à 100.

Mensuel, l'indicateur global du climat des affaires est calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise.

"La France profite du rebond du commerce international et de la reprise de la zone euro : cela fait longtemps que les conditions n’ont pas été aussi bonnes", explique Bruno Cavalier, chef économiste d’Oddo BHF, dans Le Monde

Voici les indicateurs par secteurs:

  • l'industrie manufacturière s'est établi à 111, après un chiffre de juillet révisé en baisse d'un point à 108. Il progresse donc de trois points, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en recul d'un point, pour atteindre son plus haut niveau depuis décembre 2007;
  • Celui des services a augmenté de deux points à 106, au plus haut depuis juillet 2011;
  • A l'inverse, l'indicateur du bâtiment a cédé un point à 104 et celui du commerce détail en a perdu quatre, à 108;
  • L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable, souligne l'Insee;
  • Le nouvel indicateur de l'Insee du climat de l'emploi, inauguré en avril, s'inscrit quant à lui en repli de deux points à 105.

La croissance de l'économie française a atteint 0,5% au deuxième trimestre, portée la demande intérieure et un retour à une contribution positive du commerce extérieur grâce aux exportations.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le chômage a légèrement baissé en France au T2 et revient à son niveau de début 2012

VIDEO: Ce laboratoire de recherche sous-marin ne remonte jamais à la surface — c’est le seul au monde à rester sous l’eau