• Instagram, filiale de Facebook, lance sa fonctionnalité "Shopping" dans huit pays dont la France.
  • Elle permet aux marques d'insérer le prix des produits et un lien pour les acheter directement sur les publications.
  • Cette nouveauté rend la publicité sur Instagram encore plus attractive pour les marques alors que les jeunes utilisent de plus en plus la plateforme et désertent Facebook.

Craquer pour un produit vu dans votre fil Instagram va devenir encore plus facile.

Le réseau social lance ce mardi 20 mars sa fonctionnalité "Shopping" en France et dans sept autres pays. 

Elle permet aux marques présentes sur la plateforme d'inclure des liens sur les publications Instagram qui redirigent l'utilisateur vers leur site afin d'acheter les produits mis en avant.

Jusqu'ici, Instagram n'autorisait pas l'intégration de lien dans une publication. Une marque qui voulait rediriger ses abonnés vers son site devait le faire dans sa bio, à travers une publication dans Stories (grâce à la fonction "glisser vers le haut"), ou à travers l'achat de publicités.

Comment ça marche

Désormais, n'importe quel compte d'entreprise sur Instagram vendant des produits physiques peut ajouter des liens vers son site à travers un tag sur une publication — comme lorsque vous identifiez un ami sur une photo.

Le tag affiche le prix du produit et, en appuyant dessus, l'utilisateur peut lire une description du produit et aller sur le site de la marque pour l'acheter.

Les marques pourront tagger jusqu'à cinq produits par photo, pour un total de 20 tags dans les publications à plusieurs photos. Les utilisateurs auront également accès à un onglet "Boutique" sur le profil de la marque qui permettra de retrouver toutes les publications contenant des produits en vente.

Instagram Shopping a été déployé progressivement aux Etats-Unis depuis l'automne 2016 et arrive ce mardi au Brésil, Canada, Royaume-Uni, en Allemagne, Espagne, Italie et Australie, en plus de la France.

Faciliter les achats de produits mis en avant sur Instagram permettra à une marque de mieux convertir en clients les personnes qui visitent son compte. D'après la plateforme, 80% des utilisateurs d'Instagram sont connectés à une marque et 200 millions de personnes visitent un profil d'entreprise chaque jour.

Guillaume Gilbaut, le fondateur du Slip Français et un des partenaires d'Instagram pour le lancement de Shopping en France, explique qu'une publication de sa marque dans Stories est vue en moyenne 20.000 fois en 24 heures. Un lien posté dans une de ces publication génère autour de 500 clics, affirme-t-il. Avec Instagram Shopping, un nombre plus nombreux d'utilisateurs verront les publications, puisqu'elles restent visible sans limite de temps.

Pourquoi cette fonctionnalité est importante pour Facebook

Si le chiffre d'affaire de Facebook, qui possède Instagram, continue d'augmenter, certains indicateurs montrent que la croissance du réseau social principal s'essouffle. 

Au quatrième trimestre de 2017, le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de Facebook n'a augmenté que de 2,18% pour s'établir à 1,4 millard, comparé à une hausse de 3,8% au troisième trimestre, rappelle Techcrunch.

Pour la première fois de son histoire, le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de Facebook aux Etats-Unis et Canada a légèrement baissé, passant de 185 millions au T3 à 184 millions au T4.

Et c'est principalement le jeune public qui tourne le dos à Facebook. Le cabinet d'études eMarketer estime qu'aux Etats-Unis, le nombre d'utilisateurs mensuels du réseau social âgés de 12 à 17 ans a baissé de 9,9% en 2017. Le nombre d'utilisateurs âgé de 18 à 24 ans a quant à lui baissé de 4,7%.

Dans la tranche d'âge des 12-17 ans, eMarketer prédit une baisse de 5,6% du nombre d'utilisateurs pour l'année 2018. Où vont-ils? Vers Snapchat et surtout Instagram. Le cabinet estime que cette année, le nombre d'utilisateurs mensuels dans cette tranche d'âge augmentera de 4,1% sur Snapchat et de 8,7% sur Instagram.

Une tendance qui pousse eMarketer à prédire une explosion des revenus publicitaires pour Instagram. Facebook ne communique pas sur les chiffres de sa filiale, mais eMarketer estime que les revenus publicitaires de celle-ci pourraient s'élever à 10,87 milliards de dollars en 2019, contre 4,1 en 2017.

Avec Instagram Shopping, Facebook va pouvoir capitaliser sur cette évolution. Car si cette nouvelle fonctionnalité ne coûte rien aux marques, elle leur donne accès à un nombre important de données sur leurs utilisateurs. Les marques pourront savoir combien d'utilisateurs ont cliqué sur un produit, ont consulté sa fiche, et combien, parmi eux, sont allé jusqu'à l'achat. Ces informations permettront aux marques de mieux cibler leur clientèle. Instagram pourra alors utiliser ces données pour mieux vendre des publicités à ces entreprises.

Instagram ne devrait pas s'arrêter là. Le réseau social envisage d'étendre la fonctionnalité Shopping aux services tels que les restaurants ou les cinémas mais ne donne pas encore de date.

De son côté, Pinterest a coupé l'herbe sous le pied d'Instagram en lançant sa fonctionnalité "Shop the Look" en France un jour plus tôt.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook dit que ses utilisateurs passent 50 millions d'heures en moins par jour sur sa plateforme

VIDEO: Cette assiette absorbante rend les plats moins gras