L'intelligence artificielle égalera l'intelligence humaine d'ici 2062

Oli Scarff/Getty Images

  • Un chercheur australien a déclaré que l'intelligence artificielle (IA) égalerait celle des humains dans moins de 50 ans.
  • Le professeur Toby Walsh de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, affirme qu'il est déjà inquiet de ne pas vraiment savoir où va l'intelligence artificielle.
  • Il est question de créer des machines alignées sur les valeurs humaines, chose qui manque aujourd'hui à l'intelligence artificielle.

L'intelligence artificielle pourrait avoir des traits de caractère humains comme l'adaptabilité, la créativité et l'intelligence émotionnelle d'ici 2062, a déclaré un chercheur australien. Toby Walsh, professeur en intelligence artificielle à l'Université de Nouvelle-Galles du Sud à Sydney, estime qu’il y a déjà eu un profond changement dans le monde tel que nous le connaissons.

"Même sans machines ultra intelligentes, je commence à être un peu inquiet de savoir où tout cela va nous mener et les choix importants que nous allons devoir faire", a déclaré Walsh au Festival des idées dangereuses de Sydney.

"Une grande partie du débat porte sur la manière dont des informations personnelles ont été dérobées à des gens et effectivement, c'est complètement scandaleux.

"Mais il y a un autre aspect de cette histoire qui, à mon sens, n'a pas attiré autant l'attention des médias: c'est que ces informations ont été activement utilisées pour manipuler le vote des gens."

Walsh, l'auteur de "2062: The World that AI Made", affirme que les violations de données personnelles se produiront et se normaliseront de plus en plus.

"Beaucoup d’entre nous ont des montres connectées qui surveillent nos signes vitaux, notre tension artérielle, notre rythme cardiaque, et si vous examinez les conditions d'utilisation, ces données ne vous appartiennent pas réellement", explique Walsh.

L'éthique de la responsabilité de la machine constituera le deuxième changement fondamental.

"Des machines entièrement autonomes changeront radicalement la nature de la guerre", explique Walsh.

Walsh pense que le principal problème est de créer des machines alignées sur les valeurs humaines, ce qui est actuellement le problème sur d'autres plateformes pilotées par l'intelligence artificielle.

"Facebook est un exemple du problème de l'alignement, il est optimisé pour vous, et non pour créer du débat politique ou pour améliorer la société," explique Walsh.

Version originale: Chris Pash/Business Insider Australia

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 15 pépites de l'IA en Europe qui aiguisent l'intérêt des fonds d'investissement

VIDEO: Voici pourquoi les avions sont dégivrés quand il fait froid

Contenu Sponsorisé

E.Leclerc encourage l'innovation pour répondre aux enjeux du commerce de demain

  1. HANNIBAL42

    D'ici 2062 ? Je pense que la DARPA, Google X, les Chinois ou même les Russes disposent déjà de ce genre de choses.

Laisser un commentaire