Digital Media

Le marché de la vidéo sur les réseaux sociaux (Facebook, YouTube, Snapchat et Instagram)

Infos

Tarif : 395 € TTC


 Une étude rédigée par
Robert Elder

Publiée le 30 Mar 2018

Disponible en français et en anglais.

33 pages


Formats

PDF HTML

Rapport sur la vidéo sur les réseaux sociaux : contenu, distribution et monétisation sur Facebook, YouTube, Snapchat et Instagram

POINTS CLÉS

  • Beaucoup de sociétés de médias numériques changent leur priorité pour se concentrer sur la vidéo dans un effort pour profiter d’une partie des plus de 180 milliards de dollars que les marques dépensent pour faire de la publicité à la télévision. C'est un grand pari qui les pousse à concentrer des équipes éditoriales sur d’autres tâches et à faire de grands investissements dans le contenu.
  • Les géants des réseaux sociaux encouragent ce changement. Devenir une plateforme basée sur la vidéo fait partie des priorités de Facebook. Tout comme YouTube et Snap, il investit dans le contenu vidéo original, pour attirer de l’argent de la publicité. Instagram aussi se concentre de plus en plus sur la vdéo.
  • C'est une occasion énorme pour les marques, mais comprendre les différences entre les plates-formes est crucial. De leurs publics à leurs formats de publicité, les plus grands acteurs des réseaux sociaux varient grandement.
  • Facebook est un pionner des vidéos sur réseaux sociaux, et reste une plateforme clé pour ce medium. Son News Feed a créé le standard pour des vidéos qui sont courtes, informatives, et qui snt supposées être visionnées avec le son coupé, ce qui est devenu la norme sur les plateformes de réseaux sociaux.
    • Facebook a déployé plusieurs changements pour rendrela vidéo plus séduisante pour les annonceurs. Ceux-ci incluent les publicités au milieu de la vidéo, et des vidéos qui se lacent automatiquement avec le son dans le fil d'actualités.
    • Le nouvel onglet Watch de Facebook, qui proposera des vidéos originales, fait partie de sa stratégie pour attirer les gens qui regardent la télévision - et ses annonceurs. Facebook finance une programmation premium pour aider à lancer le nouvel onglet et prévoie de dépenser 1 milliard de dollars en contenu original en 2018, mais en fin de compte son modèle sera orienté vers le partage de revenus avec les créateurs.
  • Youtube a été celui qui le premier a pris des spectateurs à la télévision, mais son leadership dans la vidéo en ligne est désormais de plus en plus menacé. Les préoccupations liées à la sécurité de marque, et des concurents de plus en plus nombreux dans le secteur sont des défis pour la plateforme.
    • L’entreprise veut verser des centaines de millions de dollars dans plus de 40 programmes et films originaux durant l’année [...]