La marche en avant d'Intermarché semble bien enclenchée. Après plusieurs années de vaches maigres, l'enseigne accélère.

Depuis un an, le groupement des Mousquetaires (Intermarché et Netto) grignote des parts de marché alors que le secteur de la grande distribution a de moins en moins la cote.

Pour la première fois depuis 10 ans, la fréquentation des magasins est en baisse, d'après la dernière étude flash du cabinet Kantar Worldpanel. 

Malgré le contexte, Intermarché tire son épingle du jeu et progresse. Sur le cumul des trois derniers mois, de mi-février à mi-mai 2018, il affiche la plus belle progression du secteur avec une hausse de 0,3 point pour atteindre 14,7% des ventes.

La recette d'Intermarché? Des clients plus fidèles, une augmentation de la publicité et des promotions ainsi qu'une amélioration de son image à la fois en matière de choix et de prix.

Les empoignades de fin janvier pour des pots de Nutella bradés ont défrayé la chronique mais illustrent bien la stratégie de l'enseigne d'accentuer la pression promotionnelle.

Stratégie gagnante au vu des résultats obtenus, mais qui pourrait être freinée par la nouvelle "loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire, et une alimentation saine et durable" actuellement en débat au parlement. Parmi les articles de cette loi, l'un vise à limiter les promotions à 34% en valeur et 25% en volumes. Plus question dès lors de vendre des pots de Nutella 70% moins cher comme l'avait fait Intermarché entre le 25 et le 27 janvier dernier.

Outre les promos, Intermarché, qui a longtemps été coincé entre les prix bas de E. Leclerc et le vaste de choix d'Auchan, a réussi à asseoir son positionnement de "producteur-commerçant" sur lequel il mise pour se différencier. Ses marques propres représentent désormais près d'un tiers du chiffre d'affaires de l'enseigne.

Et pour consolider la dynamique, Intermarché va devenir le nouveau partenaire de l'équipe de France de football, d'après Le Parisien. Il remplacera Carrefour aux côtés des Bleus, à partir de 2019.

Derrière Intermarché, Système U progresse de 0,2 point sur trois mois tout comme Lidl. Aldi gagne 0,1 point. Tandis que Leclerc, Carrefour et Auchan reculent de -0,2 point.



Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Michel-Edouard Leclerc dit qu'Amazon est 'une hydre hyper intelligente' mais qu'il lui manque une chose pour tout bousculer dans la grande distribution

VIDEO: La Chine construit un méga-aéroport à Pékin qui ouvrira en 2019